« Cultures », première édition en juin à Bruxelles

Par Marie Potard · lejournaldesarts.fr

Le 22 février 2016 - 359 mots

BRUXELLES (BELGIQUE) [22.02.16] – Après deux années de déroulement aux mêmes dates et dans un lieu commun, les 3 foires - BRUNEAF, AAB et BAAF - continuent leur chemin ensemble et sous une même bannière : CULTURES – The World Arts Fair.

La première édition de Cultures, qui rassemble en un évènement trois foires existantes, Bruneaf dédiée à l’art tribal, Baaf pour l’archéologie et Aab spécialisée en art d’Asie, se tiendra à Bruxelles dans le quartier du Sablon du 8 au 12 juin.

La manifestation regroupera 85 exposants internationaux, tous réunis sous un même nom et un même logo, « Cultures », « un mot universel, prononçable dans toutes les langues, qui a fait l’unanimité », précise Didier Claes, membre du comité et marchand d’art tribal à Bruxelles. Il ne s’agit donc plus d’une simple synergie entre trois évènements distincts mais d’une foire commune. « L’union fait la force. Un seul événement plutôt que trois est beaucoup plus percutant. Cela permet aussi d’apaiser les tensions et de réduire les coûts. Nous pourrons par exemple faciliter les levées de fonds en matière de sponsoring », explique Didier Claes.

Aussi, les trois catalogues édités chaque année n’en formeront plus qu’un seul, favorisant les passerelles entre les disciplines, tandis que les trois associations régissant chacune des trois anciennes manifestations seront peu à peu dissoutes. « Le changement ne peut pas se faire brutalement. Les associations vont disparaître en surface mais continueront d’exister ne serait-ce que pour gérer les comités d’expertises dans chacune des spécialités », souligne le marchand. Pour ne pas trop perturber les visiteurs, les anciens logos seront encore d’actualité cette année tandis qu’un système de couleurs permettra de distinguer chaque exposant et d’en identifier sa spécialité.

Parmi les temps forts de cette première édition, ne concernant dans un premier temps que l’art tribal, l’Ancienne Nonciature place du Grand sablon recevra l’exposition « Les bois qui murmurent - la grande statuaire Lobi », organisée par la galerie Serge Schoffel à partir des œuvres issues de la collection de François et Marie Christiaens, couple de collectionneurs français installés en Belgique dont la collection d’art Lobi est l’une des plus importantes au monde.

Légende photo

Didier Claes © Didier Claes

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque