Dimanche 18 février 2018

DESIGN

Stephan Diez

À bicyclette

Par Christian Simenc · Le Journal des Arts

Le 1 octobre 2008

Dans son film Jour de fête, en 1949, Jacques Tati a rendu un hommage appuyé à la « bicyclette de facteur ». Pourtant, celle-ci n’était pas pourvue des deux sacoches latérales arrière jaunes qui façonnèrent, des années durant, l’image des Postes Télégraphes et Télécommunications.

Aujourd’hui, il n’y a guère plus que les cyclotouristes pour en user encore. En ville, les coursiers lui préfèrent la besace, jugée plus pratique et surtout plus… sûre. Il est vrai que laisser ses sacoches sans surveillance s’avère un brin risqué. Les détacher pour les transporter sur les épaules n’est, en revanche, pas très seyant et assurément encombrant. Plus maintenant, grâce au Kuvert Saddle-Bag (1) imaginé par le designer Stefan Diez pour la firme allemande Authentics, dont il est également, depuis peu, le directeur créatif.
Ce « bi-sac » – terme professionnel – est constitué de deux parties reliées entre elles par une bande Velcro®. Il peut être soit fixé sur le porte-bagages, soit carrément suspendu au cadre de la bicyclette. Avantage : il se transforme en un clin d’œil en sac de ville, grâce à ses deux poignées et à sa bandoulière, ce qui permet, une fois décroché dudit vélo, de le prendre par la main ou sur l’épaule. L’autre originalité est sa matière, issue d’un processus innovant : Authentics, c’est là l’une des particularités de l’entreprise, n’usant que des matériaux issus de procédés industriels. Dans le cas présent, il s’agit d’un polyester enduit de caoutchouc. Celui-ci cumule les qualités : il est imperméable, anti-humidité, robuste et souple à la fois, enfin et surtout… ultraléger. Dernier atout et non des moindres : ce sac est, en fait, constitué d’une seule pièce, laquelle est ensuite pliée et soudée sur les côtés. Ce qui autorise ainsi une silhouette très mince, à l’instar des sachets en papier repliables, bref un encombrement réduit.
À l’origine, Stefan Diez ne devait dessiner qu’une simple trousse de toilette. Mais le projet de départ a, au fur et à mesure, évolué et débouché sur un ensemble plus vaste, la série Kuvert, constituée d’une multitude de « contenants » : bourse, trousse de toilette, sac à main, sac à dos, sac de voyage, sacoches… Cette collection a, cette année, décroché le « Designpreis der Bundesrepublik » [Le Prix du design de la République fédérale d’Allemagne], plus haute distinction germanique dans le domaine du design.
Né en 1971 à Frisingue, au nord de Munich, Stefan Diez a d’abord suivi une formation de charpentier, avant de s’exiler pendant une année en Inde, où il dessine et élabore des pièces pour un fabricant de meubles à Mumbaï et à Pune, développe son savoir-faire technique et la pratique de l’entreprise. De retour en Allemagne, il étudie, entre 1996 et 2002, le design industriel à l’Académie des beaux-arts de Stuttgart. En parallèle, il travaille d’abord comme assistant chez le designer Richard Sapper, aux États-Unis, sur un projet de micro-informatique pour IBM, puis deux années chez Konstantin Grcic, à Munich. En 2003, il ouvre sa propre agence, également à Munich. Hormis Authentics, il œuvre pour des marques telles que Rosenthal, Elmar Flötotto, Moroso, Biegel, ou encore Thonet.
Sans doute est-ce sa formation d’ébéniste qui a contribué à développer son sens de l’expérimentation ? Reste qu’il montre, à n’en point douter, un intérêt flagrant pour l’innovation autour des matériaux et de leur transformation. Cette année, pour Authentics encore, il a conçu toute une collection de sacs en… papier. « Rien qu’à entendre le mot “papier”, on pourrait croire que le sac s’abîmera immédiatement, sourit Diez. Bien au contraire, c’est un papier spécial dont les fibres sont enrobées d’une pellicule plastique, comme les enveloppes FedEx, par exemple. Ce papier est donc indéchirable. » Dont acte !

(1) Le Kuvert Saddle-Bag est disponible en noir ou en olive. Dimensions : largeur 35 cm x hauteur 38 cm x profondeur 35 cm. Prix : environ 159 euros.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°288 du 3 octobre 2008, avec le titre suivant : Stephan Diez

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque