Mercredi 11 décembre 2019

Festival

Nuit Blanche 2018 : 4 « constellations » consacrées aux étoiles montantes de l'art

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 14 juin 2018 - 471 mots

PARIS

La Nuit Blanche 2018, manifestation d'art contemporain gratuite et nocturne organisée par la Mairie de Paris en octobre, n'aura pas de thème global, mais mettra à l'honneur les jeunes artistes à travers quatre parcours, appelés « constellations », a annoncé mercredi le directeur artistique de l'événement.

Visuel officiel de la Nuit Blanche 2018.
Visuel officiel de la Nuit Blanche 2018.
© Samuel Trenquier

"Je n'ai pas choisi de thématique, j'ai plutôt choisi de confier cette Nuit Blanche à des artistes émergents", a expliqué lors d'une conférence de presse Gaël Charbau, directeur artistique de l'édition prévue dans la nuit du 6 au 7 octobre. Les parcours sont "renommés des constellations", a indiqué M. Charbau, filant la métaphore de la nuit et des "stars" montantes. "Qu'est-ce que c'est qu'un parcours finalement ? Ce sont des points reliés par des lignes, donc cette figure de la constellation était assez évidente", a-t-il dit.

Paris se parsèmera de quatre "constellations": "la constellation des Invalides" et celle de l'île Saint-Louis dans le centre, la "constellation de la Villette" et celle de la Porte Dorée plus en périphérie. Parmi quelques projets dévoilés, le collège des Bernardins (Ve arrondissement) accueillera une "installation monumentale" d'Abdelkader Benchamma, "de grandes fresques, sur lesquelles on va pouvoir marcher", consacrées au prêtre astrophysicien Georges Lemaître. L'île Saint-Louis sera "coupée du monde" et habitée par "un microcosme de société en autonomie". Sous la direction d'Edgar Sarin et Mateo Revillo, 300 bénévoles "vont fabriquer un certain nombre d'éléments" qui seront "perceptibles depuis les ponts".  A la Porte Dorée, le chorégraphe Eric Minh Cuong Castaing proposera une "nuit sensorielle", et en particulier une chorégraphie impliquant des enfants et des robots, sur le thème de la motricité. Des événements sont aussi prévus dans le Parc Zoologique du bois de Vincennes.
 
Cette 17e Nuit Blanche verra fleurir "entre 40 et 50 projets officiels". En parallèle de ce parcours "in", le directeur artistique de l'événement a prévenu qu'il y aurait aussi des "parcours satellites", grâce à des initiatives locales. "Comme tous les ans, des dizaines et des dizaines de projets dont nous n'avons pas forcément connaissance en amont fleuriront le soir-même", a-t-il indiqué, "On assume ça, on est très heureux de ce côté un peu fouillis".

Le visuel de l'événement met en scène différents monuments parisiens et des motifs tropicaux. Sur un fond évoquant l'espace et le système solaire, l'artiste Samuel Trenquier donne "différents repères et indices sur les projets qui seront dévoilés le soir de la Nuit Blanche"

Organisée chaque premier samedi d'octobre par la mairie de Paris depuis 2002, la Nuit Blanche est aujourd'hui imitée dans plus de 30 villes du monde. Depuis sa création, "près de 3.000 artistes ont été invités à contribuer", selon Bruno Julliard, premier adjoint en charge de la culture. Cette édition 2018 est dotée d'un budget de 1,26 million d'euros, abondé principalement par la Ville de Paris, et par des mécénats. 

Cet article a été publié le 14 Juin 2018 par l'AFP

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque