Vendredi 19 octobre 2018

Les grands peintres en bandes dessinées

Par Vincent Delaury · L'ŒIL

Le 14 décembre 2016 - 243 mots

LIVRE - Le genre n’est pas nouveau, depuis quelque temps les bandes dessinées se multiplient pour traiter l’art et la vie confondus des grands noms de l’art.

Chez Glénat, qui compte pour l’instant quinze albums au sein de sa collection « Les grands peintres » (Bosch, Courbet, David, Monet, Renoir, Van Eyck…), l’idée est de croiser la trajectoire d’un peintre avec un genre tel que le récit historique, la fiction, le polar et le fantastique, tout en misant sur la transmission : un cahier documentaire de huit pages prolonge chaque album. L’ensemble est inégal. Certains auteurs se montrent réellement inspirés, Michel Durand (Champ de blé aux corbeaux, 2016) redouble d’inventivité chromatique pour relater la vie mouvementée de Van Gogh, et la paire Giroud-Mezzomo, avec Géricault : le Radeau de la Méduse (2016), trouve la juste mesure entre BD d’aventure, le naufrage de la frégate se prêtant merveilleusement au récit, et pédagogie (l’art comme outil politique). D’autres, par contre, se révèlent bien timides face à leur monstre sacré, ainsi en est-il de Bleys & Bozonnet, qui, avec Saturne dévorant un de ses fils (2015), sont graphiquement trop sages pour évoquer Goya. Autre bémol, sur les vingt-deux titres parus ou à paraître, un seul (Tamara de Lempicka, prévu pour septembre prochain) a pour sujet une femme peintre. Pour rétablir la balance des sexes, il serait bon que l’éditeur pense à consacrer des BD à Artemisia Gentileschi, Berthe Morisot, Sonia Delaunay et autres Frida Kahlo !

Collection « Les grands peintres »

Glénat, 56 p., 14,50 €

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°697 du 1 janvier 2017, avec le titre suivant : Les grands peintres en bandes dessinées

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque