Vendredi 17 septembre 2021

Prix

Le Turner Prize 2013 est remis à une Française, Laure Prouvost

Par Julien Rocha · lejournaldesarts.fr

Le 3 décembre 2013 - 487 mots

LONDONDERRY / IRLANDE DU NORD - ROYAUME-UNI

LONDONDERRY (IRLANDE DU NORD / ROYAUME-UNI) [03.12.13] – Le prestigieux prix britannique destiné aux artistes contemporains de moins de 50 ans a été décerné pour la première fois à une non-britannique : Laure Prouvost, française, remporte le Turner Prize 2013.

Créant la surprise, l’artiste française Laure Prouvost a remporté, le 2 décembre 2013 au soir, le prestigieux Turner Prize 2013, soit 25 000 livres (plus de 30 000 euros).

« Je ne m’y attendais pas » a dit, émue, l’artiste sur scène lors de la remise du prix. Elle l’emporte ainsi face à David Shrigley, favori des bookmakers anglais avec son installation controversée d’un mannequin géant urinant, Lynette Yiadom-Boakye, seule artiste peintre, et Tino Sehgal, performer, déjà récompensé cette année avec le Lion d’or à Venise.

C’est la première fois que le prix britannique est attribué à un artiste non Anglais : « Merci de m’avoir adoptée (…) Je vis ici depuis tellement d’années que je me sens totalement adoptée par le Royaume-Uni » a remercié Laure Prouvost.

Son œuvre, intitulée Wantee, est une installation mêlant vidéo et véritables objets, en l’occurrence un service à thé placé sur une table devant un écran. Commandée et présentée dans le cadre d’une exposition sur l’artiste allemand Kurt Schwitters à la Tate Britain, elle fait référence à l’habitude de la compagne de ce dernier à proposer du thé (« want tea ? ») et se veut « une conversation entre l’idée de réalité et fiction, de ce qui est vrai et ce qui ne l’est pas, et au moment où tout cela se mélange », d’après Will Gompertz, journaliste à la BBC.

Le jury était composé de la directrice de la Tate Britain, Penelope Curtis, de la conservatrice Annie Fletcher et de l’écrivain Declan Long. Ils ont salué « l’usage très contemporain de la vidéo, [la façon dont Laure Prouvost] amène le spectateur dans un monde intérieur, tout en faisant référence à la diffusion des images dans un âge post-internet. »

Laure Prouvost est née il y a 35 ans à Croix, près de Lille. Elle s’est formée au Goldsmiths College puis a été diplômée de la prestigieuse école d’art Central Saint Martins de Londres en 2001. En remportant le Turner Prize 2013, elle succède à Elizabeth Price, gagnant en 2012, et d’illustres prédécesseurs tels Damien Hirst ou Anish Kapoor.

Les lauréats du Turner Prize 1984 - 2013

1984 Malcolm Morley

1985 Howard Hodgkin

1986 Gilbert & George

1987 Richard Deacon

1988 Tony Cragg

1989 Richard Long

1990 PAS DE PRIX

1991 Anish Kapoor

1992 Grenville Davey

1993 Rachel Whiteread

1994 Antony Gormley

1995 Damien Hirst

1996 Douglas Gordon

1997 Gillian Wearing

1998 Chris Ofili

1999 Steve McQueen

2000 Wolfgang Tillmans

2001 Martin Creed

2002 Keith Tyson

2003 Grayson Perry

2004 Jeremy Deller

2005 Simon Starling

2006 Tomma Abts

2007 Mark Wallinger

2008 Mark Leckey

2009 Richard Wright

2010 Susan Philipsz

2011 Martin Boyce

2012 Elizabeth Price

2013 Laure Prouvost

Légendes photos

Vue de l'installation Wantee (2013) de Laure Prouvost lors de l'exposition « Schwitters in Britain » à la Tate Britain.

Vue de l'exposition de Laure Prouvost, L'Artiste et le Bunker à la galerie Shanaynay à Paris en 2012 - Courtesy Galerie Shanaynay (Paris).

Site Internet de Laure Prouvost

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque