Samedi 14 décembre 2019

Architecture

La France présentera « 10 lieux infinis » à la prochaine biennale d’architecture de Venise

Par Christian Simenc · lejournaldesarts.fr

Le 23 février 2018 - 351 mots

PARIS

Le pavillon français a été confié au collectif Encore Heureux qui présentera des projets associés à des « espaces de liberté ». 

L'entrée du pavillon de la France à la Biennale d'architecture 2016 de Venise
L'entrée du pavillon de la France à la Biennale d'architecture 2016 de Venise

Le lieu n’a pas été choisi au hasard : les Grands-Voisins, à Paris. C’est dans l’ancien hôpital Saint-Vincent-de-Paul aujourd'hui transformé (provisoirement) en « lieu d’accueil d’urgence, de développement économique et d’activation publique » que les commissaires du Pavillon français de la 16e prochaine Biennale d’architecture de Venise, qui aura lieu du 26 mai au 25 novembre, ont dévoilé, le jeudi 22 février, leurs intentions. 

Nicola Delon, Julien Choppin et Sébastien Eymard, alias Encore Heureux (fondé en 2001), ont, en effet, expliqué les grandes lignes de leur projet intitulé : « Lieux infinis : Construire des bâtiments ou des lieux ? » Le collectif a ainsi choisi 10 « lieux produits de manière originale et inventive générant des processus architecturaux de qualité ». Ces projets valorisent « des initiatives de la société civile et des collectivités qui incarnent une certaine liberté d’expérimentation » et s’inscrivent dans le thème de la Biennale 2018, « Freescape ». 

Pour Nicola Delon : « Nous avons recherché quels étaient aujourd’hui les espaces de liberté. Ou plutôt, nous nous sommes posé la question : reste-t-il encore des espaces de liberté ? » Les dix lieux sélectionnés sont répartis au quatre coins de la France : on trouve ainsi l’Hôtel Pasteur, à Rennes, en train d’être réhabilité en lieu de création, la Convention, à Auch, un ancien couvent métamorphosé en habitat partagé, les Ateliers Médicis, à Clichy-sous-Bois/Montfermeil, programmés pour devenir des « laboratoire de création artistique » ou… les Grands-Voisins, à Paris, futur éco-quartier. 

Ces dix projets seront présentés sous forme de maquettes, de photographies, de films et de dessins, signés par l’illustrateur Jochen Gerner (collaborateur au Journal des Arts). 

Durant les 24 semaines de la Biennale se déploiera, en outre, un programme de conférences. Histoire de donner un cachet écolo à son installation, le trio a décidé de recycler le bois du précédent Pavillon, celui de Xavier Veilhan

La ministre de la Culture Françoise Nyssen a fait une apparition furtive, mais, étrangement, sans dire un mot.

Thématiques

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque