Mardi 17 septembre 2019

Écoulement temporel

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 9 septembre 2010 - 148 mots

METZ - Patrick Neu crée des œuvres d’une fragilité d’autant plus bouleversante que certaines, telles des ailes de papillon rapportées du Pérou sur lesquelles sont dessinés des visages à l’encre de chine, ou des dessins réalisés sur du papier carbonisé, sont vouées à une inéluctable disparition.

À travers ses dessins ou ses vidéos, Jean-Christophe Norman traque l’éphémère et le transitoire. Notamment lorsque le film lui sert à renseigner le temps grâce à une capture fragmentaire de l’espace. Entre ces deux artistes, des photographies de théâtres par Hiroshi Sugimoto ou des clichés d’Eric Poitevin liés à la disparition complètent l’exposition « L’instant n’en finit pas », présentée au Fonds régional d’art contemporain Lorraine, à Metz. Une évocation subtile du fugace, et des qualités qu’ils confèrent au présent.

49 Nord 6 Est, FRAC Lorraine, 1 bis, rue des Trinitaires, 57000 Metz, tél. 03 87 74 20 02. Jusqu’au 9 mars.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°273 du 18 janvier 2008, avec le titre suivant : Écoulement temporel

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque