Jeudi 19 septembre 2019

Photographie

David Goldblatt - L’œil de l’apartheid

Par Baptiste Lignel · L'ŒIL

Le 11 février 2011 - 339 mots

Grosses chaussures de marche, pantalon à poches multiples et pull léger, David Goldblatt semble prêt à partir arpenter les terres rouges de son pays, l’Afrique du Sud, bien qu’il soit venu à Paris pour recevoir les honneurs conjoints de la fondation Henri Cartier-Bresson et de la galerie Marian Goodman.

Mais dès que l’homme parle, il n’est plus qu’élégance et finesse. Chaque mot énonce une pensée précise et témoigne d’une attention entièrement tournée vers son interlocuteur.
« Avec ma femme, nous avons beaucoup réfléchi à la question du départ après la mise en place de l’apartheid, puis nous avons décidé de rester. C’est mon pays, et rien ne m’intéresse d’autre que de raconter mon pays. » Il s’installe donc à Johannesburg dont il ne bougera plus, ville qui donne le corps de son tout dernier livre TJ, qui retrace cinquante ans de photographies de cette ville. « Je veux que le sens de mes images soit ouvert, et non imposé au spectateur. » En cela son engagement est plus moral que politique.
Ainsi peut-il raconter aussi bien le calvaire des travailleurs noirs forcés à de longs trajets pour aller travailler (The Transported of KwaNdebele, 1989) que la vie quotidienne d’une petite communauté de Blancs de la classe moyenne (In Boksburg, 1982). De ce livre majeur, il dit : « C’est l’un de mes projets les plus difficiles, car j’y parle de moi. Habituellement, je parle de l’« autre ». » L’« autre », à nouveau, dont il parle dans son nouveau projet de portraits d’« ex-offenders », sa manière à lui de se confronter au problème endémique du pays : la violence urbaine.

Biographie

1930 Naissance à Randfontein (Afrique du Sud).

1948 Devient photographe de presse au moment où se met en place l’apartheid.

1963 Commence à publier une série d’ouvrages sur la vie quotidienne des Sud-Africains, blancs et noirs.

2001-2003 Rétrospective itinérante de 200 de ses photographies aux États-Unis et en Europe.

2007 Est exposé à la Documenta 12.

2009 Obtient le prix HCB pour son travail intitulé TJ.

Thématiques

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°633 du 1 mars 2011, avec le titre suivant : David Goldblatt - L’œil de l’apartheid

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque