Carte blanche à...

Anne Deguelle

« La Mesure du temps », 2004.

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 1 décembre 2004

Le portrait de Marcel Proust enfant, la coupe au carré, la tête engoncée dans un large col de chemise blanc, celui de Jean Genet jeune homme, le regard rebelle, les cheveux en arrière et le front volontaire, celui de ces mariés oubliés de Gennevilliers dont elle a retrouvé un cliché dans les archives de la mairie : Anne Deguelle aime à fouiller le temps passé. Longtemps elle a repris à son compte ces images mémorables, les a recadrées pour leur redonner vie dans des jeux de « portraits doubles » dont la gémellité ne manquait jamais de troubler le regard. Une façon de donner à voir mais aussi de mesurer le temps et, de là, de s’interroger sur l’espace. Anne Deguelle est follement curieuse de tous les mécanismes qui règlent le cosmos, du monde merveilleux des étoiles et de la musique des atomes. Albert Einstein et sa mesure de l’univers, Camille Flammarion et celle de la vitesse de la terre, Robert Filliou et son concept de création permanente, la dernière découverte en date de la 129e exoplanète dans la constellation de l’Hydre à 230 années-lumière, c’est là son ordinaire. Anne Deguelle est ainsi qu’elle conjugue tout sur le mode sidéral. Cette image d’elle qu’elle a récemment retrouvée dans ses propres archives l’a stupéfaite : elle n’a pas encore dix ans et elle arbore déjà une grosse montre au poignet ! Il ne lui en a pas fallu plus pour concevoir cette carte blanche sous la forme d’une image palimpseste rassemblant toutes ses préoccupations. Hommage aussi à Raymond Roussel qui avait été jadis invité aux déjeuners organisés le dimanche par Flammarion dans son observatoire de Juvisy et dont il avait gardé précieusement un petit gâteau en forme d’étoile servi avec le thé – sa madeleine à lui en quelque sorte ! Du passé, Anne Deguelle ne fait pas table rase mais bien au contraire le fabuleux creuset d’une œuvre délicate, subtile et poétique.

« Anne Deguelle X/BEUYS », BREMEN (Allemagne), Neues Museum Weserburg, Teerhof 20, tél. 00 49 0421 598 390, 26 septembre 2004-9 janvier 2005. Anne Deguelle est représentée par la galerie Anne Barrault, 22 rue Saint-Claude, Paris IIIe, tél. 01 44 78 91 67.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°564 du 1 décembre 2004, avec le titre suivant : Anne Deguelle

Tous les articles dans Création

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque