Création d’un fonds d’aide à la production en faveur de la photographie documentaire

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 14 septembre 2011 - 349 mots

PERPIGNAN [14.09.11] - A l’occasion du 22e festival international du photojournalisme, le Ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, a annoncé, le 1er septembre 2011, la création d’un fonds d’aide à la production pour la photographie documentaire. Cette mesure, qui s’inscrit dans le prolongement des orientations fixées, en Arles en juillet 2011, par la Mission de la photographie, vise à répondre aux attentes d’un secteur en crise.

Le 1er septembre 2011, Frédéric Mitterrand a présenté, au festival « Visa pour l’image » de Perpignan, les mesures prises en faveur du photojournalisme, suite au rapport de l’Inspection générale des affaires culturelles (IGAC). Parmi elles, la création d’un fonds d’aide à la production pour la photographie documentaire, mis en place dès l’automne 2011. Il se présentera sous la forme d’une avance sur recette, allouée à des photographes professionnels débutants ou pour des reportages coûteux. Les choix seront opérés par un jury, composé de représentants du Ministère de la Culture et d’experts tel Julien Frydman, ancien directeur de Magnum Paris. Les moyens affectés à ce fonds sont de 75 000 euros cette année et 150 000 euros à partir de l’année prochaine.

Parmi les autres mesures annoncées : le renforcement des commandes publiques, la mobilisation du Grand Emprunt pour les agences photographiques, une meilleure prise en charge des professionnels travaillant dans des zones dangereuses et la création d’un Observatoire du photojournalisme. Ce dernier, dirigé par Jacques Hémon, photographe indépendant et créateur de l’Observatoire des professions de l’image, aura pour but de mener une réflexion sur les évolutions du secteur, en associant les organismes professionnels et syndicaux. Il bénéficiera de l’appui de la Mission de la photographie.

Le secteur du photojournalisme qui regroupe environ 2000 personnes traverse, en effet, une période de crise. L’exploitation massive des créations sur internet, la mention « droits réservés » utilisée de façon abusive et le problème des œuvres orphelines entraînent les photojournalistes dans une situation précaire et multiplient les litiges avec les agences. En février 2010, 13 000 photographes et photojournalistes avaient signé une pétition pour demander à l’Etat de prendre rapidement des mesures pour protéger leurs droits.

Légende photo

Le Palais-Royal, où se trouvent les bureaux et les salons d'honneur du ministère de la Culutre - © photo Beckstet - 2005 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque