Mercredi 14 novembre 2018

Convention de mécénat entre l'Elysée et l'entreprise privée Lefèvre

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 2 mai 2008 - 330 mots

PARIS [02-05-08] - Une convention de mécénat a été signée mardi 28 avril entre la directrice du cabinet du Président de la République, Emmanuelle Mignon, et l’entreprise privée Lefèvre pour la restauration de l’escalier du château de Chambord.

Mardi 28 avril, la directrice du cabinet de Nicolas Sarkozy, Emmanuelle Mignon, a signé une convention de mécénat avec l’entreprise Lefèvre pour la restauration de l’escalier principal du château de Chambord. Les travaux de restaurations sont estimés à 500 000 euros.

Propriété de l'Etat depuis 1932, le château est placé sous la protection du chef de l’Etat dont un des collaborateurs préside au conseil d’administration du Domaine national de Chambord. Emmanuelle Mignon, directrice du cabinet du président de la République, occupe cette charge depuis le 26 septembre 2007, sur proposition de Mme la Ministre de la culture. La gestion du Domaine est cependant assurée par l'Association des amis de Chambord.

L’étude préliminaire n’est pas encore achevée. Néanmoins, les travaux sont supposés débuter fin 2008 pour s’achever en 2011. La restauration porte sur l’escalier à double révolution du château. Le dernier chantier avait été effectué en 1989.

L’entreprise Lefèvre travaille depuis 1944 à la sauvegarde du patrimoine français et a participé à la préservation du château en 1947. Lefèvre a collaboré à d’importants chantiers au Mont Saint-Michel, au château de Vincennes, au château des Ducs de Bretagne, au Grand Palais et à l’Eglise Saint-Sulpice. Elle travaille actuellement à la restructuration de l'Opéra Royal du Château de Versailles. Construit entre 1519 et 1547 à proximité de Blois, le château de Chambord constitue l’un des chefs-d’œuvre architecturaux de la Renaissance. Le château compte 156 mètres de façade, 426 pièces, 77 escaliers, 282 cheminées et 800 chapiteaux sculptés. L’escalier à double hélice, au centre de l’édifice, aurait été imaginé par Léonard de Vinci, architecte à la cour de François 1er. Un incendie en 1947 détruisit une partie de la toiture du château, qui a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1981. (source : AFP)

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque