Dimanche 25 février 2018

Conflit social : le Centre Pompidou se retrouve seul

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 17 décembre 2009

PARIS [17.12.2009] – Le Centre Pompidou d’où est parti le conflit social dans les musées se retrouve isolé. Le front syndical se lézarde, tandis que le Centre affirme perdre 300 000 euros par jours.

Trois semaines après le début du mouvement dont il est à l’origine, le Centre Pompidou se retrouve bien seul. Les uns après les autres, les grands musées et monuments nationaux ont rouvert leurs portes après quelques grèves perlées et ouverture gratuite forcée.

Alors que la situation du site fait qu’un petit nombre de grévistes peut empêcher son ouverture, le front syndical commence à se fissurer. Des discussions sont en cours pour tenter de lisser dans le temps et dans différents sites, les suppressions de postes liées au non renouvellement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.

La direction du Centre affirme perdre 300 000 euros par jour, soit 5,4 millions d’euros depuis le début du conflit. Ironie de la situation, l’une des revendications des grévistes portait sur l’augmentation de la subvention allouée à l’établissement. L’exposition Soulages, risque bien de ne jamais égaler le record de visiteurs de l’exposition Kandinsky.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque