Vendredi 23 février 2018

Claude Monet, un peintre au Panthéon ?

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 22 janvier 2010

PARIS [22.01.10] – Le nom de Claude Monet aurait été proposeé pour entrer au Panthéon, selon le journal Libération. Guy Wildenstein suggère que le peintre et son grand ami Georges Clémenceau soient accueillis parmi les grands hommes de la nation. Après la polémique sur Albert Camus, ce serait une façon de célébrer un artiste reconnu par tous.

Claude Monet au Panthéon ? C'est en tout cas le vœu de Guy Wildenstein, un souhait transmis à l'Élysée selon Vincent Noce dans Libération. L'idée tombe à pic, un an avant une grande exposition prévue au Musée d'Orsay en 2011.

Pour Guy Wildenstein, héritier d'une lignée de galeristes et dont le père a consacré de longues années à établir un catalogue raisonné de l'œuvre du peintre impressionniste, cette entrée au Panthéon serait une bonne façon de remercier l'artiste qui fit don à sa mort de ses Nymphéas à l'Etat, panneaux aujourd'hui exposés au Musée de l'Orangerie.

« Par ce don qu’il fit à la France, Monet s’est acquis une dette exceptionnelle, que notre pays a trop tardé à rendre », explique Guy Wildenstein. « Un seul peintre y repose, Joseph-Marie Vien, je ne voudrais pas faire injure à son talent, mais enfin… Monet est l’artiste majeur, qui a influencé toute une génération » ajoute-t-il, précisant que le maître de David doit sa « panthéonisation » au souhait de Napoléon en 1809.

Pour accompagner Claude Monet dans la demeure des grands hommes, le galeriste évoque également le nom de Georges Clémenceau, grand ami du peintre, qui lui suggéra de faire don de ses œuvres à l'État.

La décision reviendra au Président de la République, qui peut seul, par décret présidentiel, décider de l'inhumation d'une grande figure de la nation au Panthéon.

Mais le nom de Claude Monet a déjà été suggéré par le passé, sans que la proposition ne reçoive un accueil favorable de la part du gouvernement.

Un des principaux obstacles à ce transfert est l'attachement de Monet à son domaine de Giverny, où il a été inhumé en 1926.

En 1999, le ministère de la Culture a statué en défaveur du transfert des restes du peintre, expliquant que Claude Monet « s'est passionnément attaché à Giverny où il a longtemps résidé, où il est mort et où il est enterré auprès de son épouse et des siens. Claude Monet est l'homme de la lumière. Tous ceux qui sont sensibles à ce que ce grand artiste nous a donné de joie et de beauté souhaitent qu'il continue à reposer en paix à Giverny » .

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque