Vendredi 6 décembre 2019

Claude Lévêque a éteint « Tous les soleils » à Uckange, par solidarité avec les sidérurgistes

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 14 octobre 2011 - 298 mots

UCKANGE [14.10.11] – En signe de soutien aux sidérurgistes de Lorraine, l’artiste Claude Lévêque a éteint samedi 8 octobre son œuvre « Tous les soleils » . Chaque nuit depuis 2007, cette installation éclairait d’une lumière rouge le haut-fourneau de l’ancienne usine sidérurgique d’Uckange. Le site restera dans la nuit pour une durée indéterminée.

« "Tous les soleils" seront éteints tant qu’il le faudra par absolue solidarité ». Telle est la réponse de Claude Lévêque aux annonces d’Arcelor Mittal. Le groupe prévoit l’arrêt temporaire de la filière liquide lorraine, décision qui entraînerait le démantèlement des usines sidérurgiques de la région. L’artiste, récemment décoré de la légion d’honneur, a donc décidé de protester, en collaboration avec le Parc du haut-fourneau U4 à Uckange et les élus du Val de Fensch. « Je suis de tout cœur avec l’opération ‘Vallée Morte’ et vous assure de mon soutien devant cette nouvelle liquidation. La condition humaine et la précieuse qualité des savoir-faire sont totalement anéantis par les manœuvres boursières sans foi ni loi » a-t-il déclaré.

En signe de contestation, son œuvre monumentale Tous les soleils est donc éteinte depuis samedi 8 octobre et l’ancien site sidérurgique qu’elle faisait rougeoyer chaque soir est plongé dans l’obscurité. L’usine d’Uckange, fermée depuis 1991, est devenue depuis 2005 un parc dédié à la mémoire industrielle. L’œuvre monumentale de Claude Lévêque est une commande publique réalisée en 2007. Elle visait à mettre en lumière ce patrimoine particulier. En l’illuminant, elle restituait une dimension nouvelle au haut-fourneau inscrit à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques. Plonger ce lieu de mémoire dans l’obscurité, éteindre le rougeoiement évoquant son activité est donc un symbole fort. Les visites nocturnes du lieu sont également annulées jusqu’à nouvel ordre. Jusqu’à ce que Tous les soleils se rallume.

En savoir plus sur Claude Lévêque

Légende photo

Claude Lévèque - 2006 - © photo Christophe Beauregard pour L'oeil

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque