Claire Peillod prend la direction de l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 20 décembre 2016 - 237 mots

SAINT-ETIENNE (AUVERGE–RHONE-ALPES) [20.12.16] - Directrice de l’École d’art et design à Reims depuis 2006, Claire Peillod a été nommée directrice de l’École supérieure d’art et Design de Saint-Étienne (ESADSE). Elle succède à Yann Fabès, désormais directeur de l’ENSCI à Paris.

Claire Peillod, directrice de l’Ecole Supérieure de Design de Saint Etienne
Claire Peillod, directrice de l’Ecole Supérieure de Design de Saint Etienne
Photo Jean Wanschoor
Courtesy Cité du design

Jusqu’ici directrice de l’ESAD Reims, Claire Peillod a été désignée directrice de l’École supérieure d’art et design de Saint-Étienne (ESADSE), en remplacement de Yann Fabès, parti diriger l'Ecole nationale supérieure de création industrielle à Paris. Depuis 2010, l’ESADSE fait partie de l’établissement public de coopération culturelle (EPCC) Cité du design – École supérieure d’art et design, présidé par Gaël Perdriau (maire de Saint-Étienne et président de Saint-Étienne Métropole) et dirigé par Ludovic Noël. La Cité du Design et l’ESADSE sont ainsi réunies sur le même site, l'ancienne manufacture d'Armes de Saint-Étienne.

Après une formation en lettres modernes et histoire de l’art à l’Université Lyon 2, Claire Peillod a commencé sa carrière en tant que rédactrice dans la presse culturelle avant de se tourner vers l’enseignement en école supérieure d’art (Valence, Lyon et Saint-Etienne). Entre 1998 et 2003, elle a assuré la direction artistique du BF15, un espace de diffusion d’art contemporain qu’elle a co-créé avec un collectif de designers graphiques, et entre 2000 et 2004, elle a été directrice artistique de la Fête des Lumières à Lyon. Pour elle, « les écoles sont les institutions artistiques les plus préservées du marché, l’utopie y semble encore possible ».

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque