Mercredi 12 décembre 2018

Christo abandonne son projet « Over the River » dans le Colorado

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 27 janvier 2017 - 444 mots

COLORADO (ETATS-UNIS) [27.01.17] - Prétextant son désaccord avec Donald Trump, l’artiste a annoncé abandonner son projet de suspendre une toile argentée au-dessus de la rivière Arkansas, par ailleurs embourbé dans des procédures judiciaires depuis de nombreuses années.

Christo a annoncé cette semaine se retirer de son projet « Over the River », une installation sur laquelle il travaillait depuis plus de 25 ans et qui lui a coûté jusqu’ici 15 millions de dollars. D’après The New York Times, l’artiste connu pour envelopper et draper des monuments invoque l’arrivée au pouvoir de Donald Trump, auquel il ne veut en aucune manière être associé.

Ce prétexte – qui fait de cette décision l’acte de protestation le plus visible et coûteux contre l’administration Trump dans le milieu de l’art selon le NYT – peut sembler opportuniste, comme pour faire oublier le parcours semé d’embûches de ce projet développé par Christo (81 ans) et sa femme Jeanne-Claude (décédée en 2009), dont le coût est estimé à 50 millions de dollars et dont l’issue reste incertaine. Le temps de réalisation de l’installation « Over the River », qui consiste à suspendre une toile argentée au-dessus de la rivière Arkansas sur une distance de 68 kilomètres, doit se répartir sur deux ans pour une durée effective de seulement deux semaines.

Depuis ses débuts, elle s’est heurtée à l’opposition d’associations écologistes. L’autorisation délivrée par le Bureau of Land Management (BLM) de l’État du Colorado a été contestée à l’occasion de plusieurs procédures judiciaires. A l’heure actuelle, sa réalisation fait encore l’objet d’un procès en appel devant un tribunal fédéral. Après plus de 25 ans de tergiversations, il pourrait être compréhensible qu’à son âge Christo ne veuille tout simplement plus se battre. Mais dans une interview accordée mardi 24 janvier, l’artiste a formellement déclaré que « même s’il gagnait le procès, il ne poursuivrait pas l’œuvre ».

Il explique que la patience dont il a fait preuve pour obtenir les autorisations nécessaires pour la réalisation de ses œuvres faisait partie du processus de création et qu’elle participait de sa passion. Mais avec « Over the River », « ce plaisir est parti, en raison de la nouvelle administration » confie t-il. Celui qui « n’aurait jamais cru que Trump soit élu », qui a financé ce projet de ses propres deniers pour être totalement libre ne trouve plus de sens à réaliser une œuvre sur un terrain qui appartient au gouvernement fédéral et donc dont le propriétaire est Donald Trump. D’après les estimations, le projet devait générer 50 millions de dollars de retombées en création d’emplois et 121 millions en recettes touristiques. La Maison Blanche n’a pas souhaité réagir à cette décision.

Légende photo

Christo, Over The River, projet pour la rivière de l'Arkansas, Colorado, oeuvre sur papier, 2006, 38 x 165 cm - Photo Wolfgang Volz © Christo / www.overtheriverinfo.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque