Samedi 27 novembre 2021

Christie’s confirme les beaux scores de la saison d’art contemporain

Par Éléonore Thery · lejournaldesarts.fr

Le 5 décembre 2013 - 390 mots

PARIS [05.12.13] - Christie’s France a récolté 20 millions d’euros pour sa vente du soir, mais les œuvres les plus attendues ne sont pas celles qui ont le plus brillé.

Après les ventes record de New York et les brillants résultats de Sotheby’s la veille, la vacation parisienne d’art contemporain de Christie’s organisée mardi 4 novembre au soir était très attendue. La maison de ventes a obtenu un total de près de 20 millions d’euros pour les 51 lots d’une vente organisée autour de quatre prestigieuses collections, soit la fourchette haute de son estimation. Ce chiffre la place à la hauteur de sa rivale Sotheby’s qui a réussi à récolter la même somme, mais avec seulement 32 lots.

Si la salle était pleine, on ne décelait pas tout à fait le même enthousiasme que la veille chez Sotheby’s. Et ce ne sont pas toujours les œuvres les plus attendues qui ont obtenu les meilleurs résultats. Ainsi, la star du soir, la monumentale Aquarium de Joan Mitchell, estimée entre 2,2 et 3 millions (hors frais) n’a trouvé acquéreur qu’à 2,1 millions d’euros*.

La surprise est venue d’une toile de Shiraga, Chiinsei Hakukada, de la collection de Rodolphe Stadler, qui a atteint le même prix, pour une estimation pourtant de 600 000 à 800 000 euros (hors frais). L’artiste Gutaï avait déjà été à l’honneur en juin dernier alors que la première partie de l’ensemble du galeriste était dispersée : un record mondial, battu depuis chez Phillips New York, avait alors été établi.

La pièce maîtresse de la collection Runnqvist, un portrait de femme orangé de Martial Raysse est parti dans son estimation basse, à 1,7 million d’euros*, via une enchère au téléphone. Niki de Saint Phalle n’a pas connu d’heure de gloire : son exubérante Nana danseuse, provenant du Perez Art Museum (est. 800 000 à 1,2 million d’euros hors frais) n’a pas trouvé preneur et son Oiseau amoureux a connu le même sort. De leur côté, Nicolas de Staël, Germaine Richier ou Simon Hantaï ont atteint de beaux prix.

Note

* Tous prix annoncés frais compris

CHRISTIE’S - ART CONTEMPORAIN, VENTE DU SOIR

Le 4 décembre à 19h Chez Christie’s
9 avenue Matignon 75008 Paris
www.christies.com

Expert : Paul Nyzam
Total : 19,9 M€ frais compris
Estimation : 14,2-20,3 M€ hors frais
Nombre de lots : 51
Taux de vente : 92 %

Légende photo

Shiraga - Chiinsei Hakukada (1961) - 162 x 130 cm - Huile sur toile - Vente du 4 décembre 2013 - Chritie's Paris - Estimation 800.000 / 1.200.000 € - Adugé 2,1 M€ (frais compris) - www.christies.com

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque