Chine : un nouveau musée d’espionnage, interdit aux étrangers

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 4 mai 2009

PEKIN (CHINE) [04.05.09] – Ouvert depuis le 13 avril, le Jiangsu National Security Museum est dédié aux méthodes d’espionnage du régime socialiste chinois et, à cause de cela, l’accès des visiteurs étrangers est interdit.

Le Centre d’Education sur la Sécurité Nationale du Jiangsu expose depuis le 13 avril à Pékin des armes camouflées en rouges à lèvres, des micros, des pistolets déguisés en stylos et des monnaies creuses qui cachent des documents, entre autres. Ce musée consacré aux outils et aux méthodes d’espionnage en Chine depuis 1927, année pendant laquelle les communistes ont mené une guérilla contre les nationalistes, est néanmoins interdite aux visiteurs étrangers. Malgré la vétusté de la collection, l’exposition de ces objets à des étrangers est vue comme une menace à la sécurité nationale.

« Nous ne voulons pas que des informations d’espionnages si confidentielles soient montrées aux étrangers, c’est pourquoi ils n’ont pas le droit d’y entrer », a expliqué la porte-parole du musée Qian à l’Associated Press.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque