Mercredi 21 février 2018

Charles Saatchi fait don d’une galerie d’art et d’une partie de sa collection à l’Etat britannique

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 5 juillet 2010

LONDRES (ROYAUME-UNI) [05.07.10] – Le collectionneur d’art britannique millionnaire, Charles Saatchi, va faire don de sa galerie d’art londonienne de Chelsea et de plus de 200 œuvres de sa collection à l’Etat britannique.

En juin dernier, le ministre de la Culture britannique, Jeremy Hunt, faisait appel aux riches donateurs pour stimuler les dons philanthropiques. Il semble que son appel ait été entendu. Charles Saatchi, le magnat de la publicité et un des plus grands collectionneurs d’art britannique qui a entre autres soutenu des artistes contemporains comme Damien Hirst ou Tracey Emin, vient d’annoncer qu’il fera don à l’Etat britannique de sa galerie de Chelsea et d’une partie de sa collection, quelques 200 œuvres d’une valeur de 30 millions d’euros.

Le don sera effectif quand Charles Saatchi, 67 ans, prendra sa retraite. Même si la date de son départ n’a pas encore été précisée, un porte-parole de la galerie a communiqué au Guardian les modalités du don. La Saatchi Gallery, située à Chelsea, deviendra un musée gratuit rebaptisé MOCA London – Museum of Contemporary Art – et présentera en tant que collection permanente les 200 œuvres offertes à l’Etat parmi lesquelles des pièces des artistes les plus représentatifs du groupe des Young British Artists tels que Tracey Emin, les frères Chapman, Richard Wilson.

Les 200 pièces seront présentées au public lors de trois expositions prévues en 2012 à l’occasion des Jeux Olympiques. Charles Saatchi souhaite que le nouveau musée soit une « collection vivante », c’est pour cela que certaines œuvres de la donation pourront être exploitées par l’Etat – il sera libre de les louer à d’autres institutions par exemple – pour financer de nouvelles acquisitions d’artistes.

Par ailleurs, il a été précisé qu’aucun frais n’incomberait à l’Etat. Les coûts relatifs aux expositions, à la conservation, la restauration et au catalogage des œuvres seront pris en charge par la fondation du futur musée. Les dépenses liées au personnel et autres seront assurées par les sources de revenus actuelles de la galerie à savoir le mécénat privé – Google, Audi ou la Deutsche Bank – et les recettes du restaurant et de la boutique.

Des négociations sont en cours avec le gouvernement pour préciser quel service de l’Etat aura la propriété des œuvres et du musée. Quant à Charles Saatchi, il restera propriétaire d’une centaine d’œuvres qui seront léguées à ses héritiers.

Légende Photo

La Saatchi Gallery (2008) © Photo Ludosane

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque