Bridget Riley remporte le prix Rubens

Par Lucile Pages · lejournaldesarts.fr

Le 4 juillet 2012 - 349 mots

SIEGEN (ALLEMAGNE) [04.06.12] – Á? 81 ans, Bridget Riley a reçu dimanche 1er juillet le prix Rubens de la ville de Siegen, pour honorer sa carrière artistique. Parmi les anciens lauréats figurent Francis Bacon, Lucien Freud et C.Y Twombly.

L’artiste anglaise Bridget Riley a reçu dimanche 1er juillet le prix Rubens de la ville de Siegen (en Allemagne), a annoncé GalleristNY. Le prix Rubens est décerné tous les cinq ans à un artiste européen pour honorer sa carrière professionnelle, avec un montant de 5.200 euros. Parmi les douze derniers gagnants figurent C.Y Twombly, Francis Bacon, Lucien Freud et Antony Tapiès. Bridget Riley est la seconde artiste femme à recevoir le prix, après Maria Lassnig en 2002.

Le prix a été créé en 1957 par la ville native du peintre Petrus Paulus Rubens auquel il rend hommage. Célèbre peintre et diplomate du XVIIe siècle, Rubens est l’emblème avant l’heure de l’unification européenne.

Bridget Riley est une artiste d’origine anglaise que l’on rattache généralement au mouvement d’art optique des années soixante. Inspirée par le travail de Vasarely, elle crée des œuvres en noir et blanc aux formes géométriques simples (carrés, lignes et ovales) dès la fin des années cinquante, pour ensuite se pencher sur l’illusion optique. L’abstraction géométrique est alors en plein essor dans le monde occidental.

Ce n’est que vers la moitié des années soixante, après l’exposition « The Responsive Eye » à laquelle elle participa aux côtés de Vasarely, que le mouvement est nommé art optique. Bridget Riley travaille sur la faillibilité de l’œil face aux illusions optiques que génèrent les formes géométriques. L’artiste n’a pour moteur de création que la sensation, l’émotion véhiculée par le biais d’une recherche sur la l’agencement de ses formes. Plus tard dans sa carrière, elle ajoute de la couleur à ses abstractions. Son travail prend alors une dimension beaucoup plus poétique et paisible.

Aujourd’hui encore, Riley ne cesse de se questionner sur le pouvoir émotionnel de l’abstraction géométrique.

Á l’occasion de son prix, le Musée d’art contemporain de Siegen (Museum für Gegenwartskunst Siegen) consacre une exposition à Bridget Riley jusqu’au 11 novembre 2012.

Légende photo

Vue de Siegen - Ville du « Prix Rubens » - Allemagne - © Photo Bob Ionescu - 2005

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque