Vendredi 23 février 2018

BP maintient son mécénat des institutions artistiques et culturelles britanniques

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 21 juin 2010

LONDRES (ROYAUME-UNI) [21.06.10] – La groupe pétrolier britannique, British Petroleum (BP), à l’origine de la marée noire dans le golfe du Mexique a déclaré qu’il poursuivait sa politique de soutien aux institutions artistiques et culturelles britanniques, malgré ses difficultés.

Le géant pétrolier britannique BP à l’origine de la gigantesque marée noire dans le golfe du Mexique a annoncé qu’en dépit des accusations de négligence et de faute grave dont elle fait l’objet, la société continuerait sa politique de soutien et de mécénat avec les organismes artistiques et culturels britanniques parmi lesquels figurent le British Museum, la Royal Opera House, la Tate Britain et la National Portrait Gallery de Londres.

David Nicholas, le porte-parole de BP, a déclaré dans un entretien téléphonique accordé à Bloomberg que les partenariats mis en place de longue date avec ces institutions restaient inchangés.

Le 20 avril dernier, l’explosion d’un puit de pétrole de la plate-forme Deepwater Horizon située au large de la Louisiane a provoqué la fuite d’environ 439 millions de litres de pétrole – d’après les dernières estimations – dans le golfe du Mexique entraînant une marée noire et une catastrophe écologique sans précédent. La société a accepté de placer sur un compte bloqué la somme de 20 milliards de dollars afin de dédommager les victimes.

Un engagement qui ne semble pas inquiéter les dirigeants des institutions culturelles qui ont manifesté leur reconnaissance et ont renouvelé leur confiance dans le groupe pétrolier. Même si des chiffres précis n’ont pas été communiqués, BP qui a une longue histoire de soutien des arts, investit vraisemblablement plus d’un million d’euros pour les arts et la culture en Grande-Bretagne. « Si la société dépensait des milliards dans le soutien aux arts, on pourrait la taxer de gaspiller l’argent des actionnaires qui devrait servir pour le nettoyage des plages » a déclaré le directeur d’une organisation philanthropique. « Mais ce n’est pas cet argent [1 million d’euros] qui sauvera le littoral américain » a-t-il ajouté.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque