Bilan provisoire pour les œuvres du Musée Girodet endommagées par les inondations

Par Margot Boutges · lejournaldesarts.fr

Le 6 juin 2016

MONTARGIS (CENTRE-VAL DE LOIRE) [06.06.16] - Les réserves provisoires du Musée Girodet de Montargis, victime de la crue, sont désormais hors d'eau. Les œuvres, qui sont restées dans la pièce inondée pendant deux jours, ont subi des dégâts importants. Un appel aux dons a été lancé pour leur restauration.

Pour le Musée Girodet, à Montargis -dont les réserves provisoires ont été inondées suite au débordement du canal de Briare- l'heure est à l'évaluation des dégâts et à la première campagne de sauvetage de ses oeuvres. « Des centaines d'objets d'art et archéologiques ont été submergés par les eaux pendant plus de deux jours. Même si la porte des réserves a résisté, le flux a charrié œuvres et structures de rangements à l'intérieur de la salle », explique Claire Hansen-Beales, chargée du développement des public de l’institution, deux jours après la fin du pompage qui a pu assécher les réserves.

Les dégâts -qui n'ont pas encore été tous évalués - sont importants : « Des peintures ont fait l'objet de décollement de la couche pictural, d'éraflures... Certains plâtres [de la main du sculpteur Henry de Triqueti dont le musée conserve un fonds exceptionnel] ont été endommagés à cause de leur porosité, d'autres ont mieux résisté », explique Claire Hansen-Beales. Plusieurs œuvres de petite ou de moyenne taille -comprenant les chefs-d’œuvre du peintre Anne-Louis Girodet- n'ont heureusement pas été touchées : elles ont été sorties des réserves avant que les équipes du musée -occupées à vider la pièce en urgence- ne soient évacuées par les pompiers.

Une troupe de restaurateurs est au chevet des œuvres depuis ce week-end pour leur prodiguer les premiers soins. « Il faudra guetter le développement de moisissures qui peut intervenir au moment du séchage des oeuvres et qui peuvent avoir des conséquences encore plus néfastes que l'inondation », précise Claire Hansen-Beales. Une levée de fonds a été lancée sur une plateforme de financement participatif pour que le musée puisse lancer au plus vite la restauration des œuvres les plus touchées. Outre la restauration de ses œuvres, le musée -qui terminait un long chantier de rénovation- doit également rendre à la salubrité ses salles inférieures. Comme ses réserves provisoires, le musée qui jouxte le canal de Briare a été inondé.

Appel au don lancé par le Musée Girodet

Légende photo
L'Enfant en tailleur, oeuvre du Musée Girodet après les inondations de juin 2016 - Photo courtesy Claire Hansen Beales / Musée Girodet

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque