Bientôt une résidence d’artistes en pleine campagne sénégalaise

Par Cléo Garcia · lejournaldesarts.fr

Le 31 décembre 2014 - 368 mots

SINTHIAN (SENEGAL) [31.12.14] – La Josef et Anni Albers Foundation construit actuellement en pleine campagne sénégalaise une résidence d’artistes et un centre d’art dans un bâtiment à l’allure hautement moderne. Ouverte en mars 2015, c’est la première résidence artistique en milieu rural de tout le continent.

Le village de Sinthian, dans l’est du Sénégal, est perdu au milieu d’une campagne aride au sol couvert de hautes herbes sèches. Bientôt, en mars 2015, c’est ici que viendra s’implanter une nouvelle résidence d’artistes et un centre d’art contemporain, financé par la Josef and Anni Albers Foundation. Intitulé THREAD, ce projet est sans doute la première résidence d’artistes installée dans une Afrique rurale.

La Josef et Anni Albers Foundation a travaillé conjointement avec des locaux pour mettre en œuvre ce projet dont le but est d’attirer et d’accueillir des artistes venus du monde entier pour chercher en ces lieux une inspiration nouvelle en favorisant un échange culturel. Nicholas Fow Weber, directeur de la Josef et Anni Albers Foundation, a déclaré dans un communiqué que « lorsque que Josef et Anni Albers ont créé la fondation qui porte leur nom, ils revendiquaient "la révélation et l’évocation de la vision à travers l’art" comme leur objectif. Ils considéraient l’acte créatif et le plaisir visuel comme les meilleurs moyens de surmonter des épreuves et de procurer espoir et équilibre à chacun ».

Les formes du bâtiment de la résidence sont surprenantes : on y voit une architecture aux formes évoquant le déconstructivisme plantée dans une campagne qui semble infinie. C’est Toshiko Mori, une architecte japonaise vivant et travaillant à New York, qui a conçu cette structure. Selon Artnet, elle a pour cela mené son projet de manière bénévole et aurait travaillé avec des ouvriers en bâtiment locaux pour réfléchir à des solutions combinant des matériaux présents localement tels que le bambou, la brique ou encore la chaume avec des innovations écologiques comme le toit incurvé, capable de recueillir quarante pour cent de l’eau nécessaire pour couvrir les besoins du village, dont sera doté l’édifice.

Le projet de Toshiko Mori lui a déjà valu un prix, le AIA New York Chapter award. Il a également été sélectionné en 2014 pour la Biennale d’architecture de Venise.

Légende photo

Projet de Toshiko Mori pour la résidence d'artiste THREAD à Sinthian (Sénégal) - © Photo archicaine.org

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque