Samedi 24 février 2018

Bernd Runge, vice-président de Conde Nast, à la tête de Phillips de Pury

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 28 janvier 2009

LONDRES (ROYAUME-UNI) [28.01.09] – Bernd Runge a été nommé à la direction de la maison de vente d’art Phillips de Pury & Company. Vice-président de Conde Nast International, il prendra ses fonctions en mars.

Bernd Runge%26copy; D.R.

La maison de vente Phillips de Pury & Company a nommé à sa tête le vice-président de Conde Nast International Bernd Runge, annonce Bloomberg. Simon de Pury reste le président de l’entreprise, et Runge prendra ses fonctions de directeur le 1er mars 2009.

Elu « Homme des média de l’année » en 2003 en Allemagne, c’est à Bernd Runge que l’on doit le lancement de la version allemande de Vanity Fair, le célèbre mensuel américain.

En mai 2004, le gouvernement allemand avait rendu public des documents révélant que Bernd Runge avait travaillé en tant qu’espion pour la Stasi, la police secrète d’Allemagne de l’Est entre 1981 et 1989. Phillips a affirmé être au courant des fonctions qu’avait eues Runge à la Stasi, mais estime que « ce n’est pas quelque chose qui remet en question ses succès au sein de Conde Nast, ni sa capacité à effectuer son travail [chez de Pury & Company] ».

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque