Vendredi 21 février 2020

Bartomeu MarÁ­ dirigera le Musée d'Art Contemporain de Séoul

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 4 décembre 2015 - 410 mots

SEOUL (COREE DU SUD) [04.12.15] – Bartomeu MarÁ­, ancien directeur du MACBA poursuivi depuis mars par la polémique sur la censure d’une exposition, deviendra le 14 décembre le premier étranger à la tête du Musée d’art contemporain de Séoul.

Bartomeu Marí, ancien directeur du Musée d'art contemporain de Barcelone (MACBA), a été choisi par le Ministère de la Culture de la Corée du Sud pour prendre la direction du Musée national d’art contemporain de Séoul (MMCA), indique El País. Le prestige d'une carrière de près de trois décennies l’a finalement emporté sur les controverses de l'année écoulée.

La candidature de Bartomeu Marí avait été mise en péril par plusieurs contestations récentes. Le mois dernier, trois membres de l'organisme international de déontologie des musées d’art moderne et contemporain, le Cimam (Comité international pour les musées et collections d'art moderne), ont démissionné afin de protester contre leur président, qui n’est autre que Bartomeu Marí. Ils ne l’estiment plus en effet capable de défendre les valeurs du Cimam après la polémique sur la censure de l’exposition du MACBA « La bête et le souverain ».

Peu de temps après, un important groupe de professionnels coréens de la culture, dont des artistes de renom (Kim Beom, Lee Bul, Haegue Yang) et des conservateurs (Seungduk Kim, Binna Choi), ont écrit une lettre au gouvernement exprimant leurs doutes quant à la possibilité de nommer un directeur impliqué dans une affaire de censure. Ces professionnels s’inquiètent d’ailleurs de la recrudescence de cas similaires de censure dans leur pays. Enfin les secteurs les plus conservateurs du monde de l'art coréen ne voyaient pas d’un bon œil la nomination d'un étranger à ce poste.

Bartomeu Marí (Ibiza, 1966) possède une licence de philosophie de l'Université de Barcelone, et s’est fait connaître en travaillant à la Fondation pour l'Architecture de Bruxelles entre 1989 et 1993. Par la suite, il fut conservateur à l'IVAM de Valence, puis prit en 1995 la direction du centre d'art Witte de With à Rotterdam jusqu'en 2002. Il retourna en Espagne pour coordonner le projet d’un nouveau centre international d'art contemporain à Donostia, puis rejoignit le MACBA en 2008.

En lice avec deux professionnels sud-coréens, Bartomeu Marí deviendra bientôt le premier étranger à diriger le plus grand musée d'art contemporain de Corée du Sud, dont l’ancien directeur Jeong Hyeong-min a été destitué sur des accusations de pratiques illégales dans le recrutement du personnel. Il prendra ses nouvelles fonctions 14 décembre, et restera au MMCA jusqu’en 2018.

Légende photo

Bartomeu MarÁ­, ancien directeur du Macba © Photo Mossos. Generalitat de Catalunya - 2014 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque