Mercredi 29 janvier 2020

Bart de Baere sera le prochain commissaire de la VIe Biennale d’art contemporain de Moscou

Par Séverine Petit · lejournaldesarts.fr

Le 7 novembre 2014 - 509 mots

MOSCOU (RUSSIE) [07.11.14] – La Biennale d’art contemporain de Moscou a annoncé mardi 4 novembre le nom de son futur commissaire pour la VIe édition prévue au Manège en 2015. Il s’agira de Bart de Baere, actuel directeur du Musée d’art contemporain d’Anvers.

Bart de Baere, l’actuel directeur du Musée d’art contemporain d’Anvers, a été choisi mardi 4 novembre 2014 pour assurer le commissariat de la prochaine Biennale d’art contemporain de Moscou, qui se déroulera principalement dans la salle du Manège, en plein cœur du centre historique de la ville. Il succède notamment à Jean-Hubert Martin, commissaire de la IIIe édition et Catherine de Zegher en 2013 pour la Ve édition.

Désigné d’un commun accord par le ministère russe de la Culture et un conseil d’experts, il faisait partie des derniers candidats parmi les quatre ayant répondu aux douze invitations faites par les organisateurs de la Biennale à des personnalités étrangères. Ce conseil d’experts, présidé par Joseph Backstein, figure incontournable de l’art contemporain en Russie et directeur de la manifestation, compte notamment parmi ses membres Jean-Hubert Martin, ancien directeur du Musée national d’art moderne – Centre Pompidou et commissaire de l’exposition « Les magiciens de la Terre », et Zourab Tsereteli, artiste controversé à Moscou, auteur de sculptures monumentales et directeur exécutif du musée d’art contemporain de la capitale russe.

Le nom de Bart de Baere est loin d’être inconnu aux Russes. Non seulement parce qu’il a pris les rênes du musée d’art contemporain d’Anvers depuis 2002 en en faisant un lieu résolument tourné vers la création internationale avec une plus grande place donnée aux artistes issus de l’ex-bloc soviétique mais également parce qu’il a collaboré à plusieurs manifestations artistiques en Russie. Il a par exemple été membre du jury du concours pour le projet architectural du Musée russe d’art contemporain installé dans le bâtiment de l’ancien cinéma Udarnik et également membre du jury du concours pour le nouveau bâtiment du Centre d’art contemporain d’Etat. Il compte parmi ses proches amis de nombreuses personnalités russes du monde de l’art.

Répondant aux questions de The Art Newspaper Russia, Bart de Baere dit ne pas avoir peur de la situation politique délicate en Russie et des tensions sur la scène internationale. Au contraire, ce serait même l’une des raisons ayant motivé son choix considérant que la Biennale serait un moyen exemplaire, entre les mains de la ville de Moscou, pour briller auprès du reste du monde, tout du moins du monde de l’art. Il souligne le dynamisme et le potentiel artistique important de la capitale russe, une sorte de Berlin en gestation, à laquelle il prédit un rôle majeur pour l’art contemporain dans les prochaines années.

Cependant, malgré des propos flatteurs et rassurants adressés aux Russes, Bart de Baere relève également le défi du manque de financement auquel il va devoir faire face, l’avenir de la Biennale ayant un temps été menacé. De plus, interrogé sur la crise politique ukrainienne, il ne nie pas l’impossibilité qu’il aura de travailler en cas de sanctions culturelles prises par l’Union Européenne et la Belgique.

Légende photo

Le manège de Moscou où se déroulera la 6e biennale d’art contemporain de Moscou - © Photo Bernt Rostad - 2008 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque