Roquebrune-Cap-Martin (06)

Avec vue sur mer

Villa E-1027 - Jusqu’au 30 octobre 2017

Par Lina Mistretta · L'ŒIL

Le 2 octobre 2017 - 291 mots

Le nom de la designer irlandaise Eileen Gray est devenu légendaire, ses bâtiments, ses meubles sont considérés aujourd’hui comme des exemples parfaits de l’architecture et du design des années 1920 et 1930.

Elle a décoré des intérieurs, réhabilité des appartements et conçu de nombreux projets architecturaux. Elle a construit deux maisons en béton armé dont elle a conçu tout l’ameublement : Tempe a pailla, près de Castellar, et la Villa E-1027 de Roquebrune-Cap-Martin, érigée entre 1926 et 1929 pour son amant, l’architecte Jean Badovici. D’où ce code étrange, E-1027 : E pour Eileen, 10 pour le J de Jean, 2 pour le B de Baldovici, 7 pour le G de Gray. La villa doit un peu à l’enseignement de Le Corbusier l’illustration des « 5 points de l’architecture moderne » : montage sur pilotis, toit-terrasse, plans libres, balcon-coursive et fenêtres-bandeau, mais, sous de nombreux aspects, ses réalisations se détachent de ses contemporains. E-1027 est un laboratoire d’idées et de nouveaux matériaux : par la versatilité mécanique de la plupart des éléments – paravents pivotants, cloisons amovibles, éléments pliants ou escamotables qui deviendront les caractéristiques de son design –, par la réalisation de meubles tubulaires antérieurs à ceux de Le Corbusier ou de Mies van der Rohe. L’ingéniosité dont Eileen Gray a fait preuve en construisant cette maison lui a conféré son caractère intemporel. Ce joyau de l’architecture moderne a pourtant connu bien des vicissitudes : habitée un temps par la designer, elle fut vendue aux enchères par Le Corbusier (qui avait peint sept peintures murales) à la mort de Badovici, et son mobilier fut dispersé. Laissée à l’abandon dans les années 1990, elle fut fort heureusement classée en 2000 et, après de longs travaux initiés en 2007, elle est enfin ouverte aux visites.

« Eileen Gray, une architecture de l’intime »,
Villa E-1027, sentier Massolin, Roquebrune-Cap-Martin (06), capmoderne.com

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°705 du 1 octobre 2017, avec le titre suivant : Avec vue sur mer

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque