Samedi 21 septembre 2019

Attention aux faux certificats de l’Unesco sur Internet

Par Ismène Bouatouch · lejournaldesarts.fr

Le 27 mars 2014 - 205 mots

PARIS [27.03.14] – L’UNESCO et l’ICOM ont averti les collectionneurs et touristes de l’existence de sites frauduleux délivrant de faux certificats d’authenticité et de faux « laissez-passer ICOM-UNESCO ».

L’UNESCO a publié une alerte à l’escroquerie le mardi 25 mars 2014. L’organisation y dénonce la présence sur Internet de sites frauduleux délivrant de pseudos certificats d’authenticité qui autoriseraient la libre importation et exportation du patrimoine culturel africain, moyennant paiement. Ces sites certifient aux utilisateurs que les frais déboursés seront partagés entre l’UNESCO, l’ICOM, les musées nationaux et les ministères des Arts et de la Culture des pays concernés.

L’ICOM appelle à la vigilance : « Il faut toujours se renseigner directement auprès du gouvernement local, pour prendre connaissance de la procédure et du type de documents à obtenir pour l’importation ou l’exportation d’un bien culturel ».

« Nous avons essayé de fermer ces sites, mais ils réapparaissent quelque temps plus tard sous un autre nom de domaine », explique une employée de l’ICOM. « Nous avons fait le choix de ne pas dénoncer directement les noms de ces sites frauduleux, pour ne pas leur donner trop de visibilité ». Les collectionneurs d’art et touristes sont visés par ces escrocs, qui sévissent essentiellement en Afrique de l’Ouest, et ce depuis plusieurs années.

Légende photo

Logo de l'alerte à l'escroquerie de l'Unesco Unesco

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque