Mardi 18 décembre 2018

Attaque de militaires au Louvre : l'assaillant a proféré des menaces et a crié "Allah Akbar" (préfet de police de Paris)

Par LeJournaldesArts.fr (avec AFP) · lejournaldesarts.fr

Le 3 février 2017 - 285 mots

PARIS [03.02.17] - L'homme qui a agressé des militaires de l'opération Sentinelle au Carrousel du Louvre à Paris était armé d'au moins une machette et \"s'est précipité sur les policiers et les militaires\" en faction en proférant des menaces et criant \"Allah Akbar\", a affirmé vendredi le préfet de police de Paris.

"Je pense qu'il s'agit d'une attaque d'une personne qui avait une volonté d'agresser évidemment, qui était directement menaçante et qui proférait des propos laissant penser qu'elle souhaitait le faire dans un cadre terroriste", a ajouté Michel Cadot.

En déplacement à Bayeux, le Premier ministre Bernard Cazeneuve a estimé qu'il s'agissait "visiblement" d'une "attaque à caractère terroriste".

Le parquet antiterroriste a annoncé s'être saisi de l'enquête.

L'assaillant est "conscient et blessé au ventre", a précisé le préfet sur place à la presse. "Les pompiers sont actuellement en train de le prendre en charge et après vérification du contenu du sac, des deux sacs qu'il avait sur le dos, nous avons constaté qu'il n'y avait pas d'explosifs", a précisé le préfet de police.

Un des militaires "a été légèrement blessé au cuir chevelu", a poursuivi le préfet, ajoutant que "les policiers et les militaires ont agi avec beaucoup de maîtrise". Cinq balles ont été tirées, blessant sérieusement l'assaillant, a-t-il ajouté.

Un périmètre de sécurité, qui entoure l'ensemble des jardins, du Carrousel et le musée du Louvre, a été mis en place et le public qui se trouvait dans le musée - environ 250 visiteurs - a été confiné et devrait rapidement sortir, a ajouté le préfet.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet a rappelé que "le niveau de vigilance est particulièrement élevé". "Cet évènement nous rappelle que la menace est présente", a-t-il ajouté.

Légende photo

Les policiers près de l'entrée du carroussel du Louvre après l'attaque du 3 février 2017 © photo Alain Jocard / AFP

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque