Lundi 17 décembre 2018

Artnet rachète une société d’analyse de données

Par Nathalie Eggs · lejournaldesarts.fr

Le 23 novembre 2016 - 357 mots

BERLIN (ALLEMAGNE) [23.11.16] – Le « Big Data » fait progressivement son chemin dans le marché de l’art. En faisant l’acquisition de Tutela Capital SA, artnet veut renforcer ses positions dans l’analyse de données.

La course à l’exploitation de données s’intensifie dans le marché de l’art : le mois dernier Sotheby’s annonçait l’acquisition de l’indice Mei Moses ; ce mois-ci c’est la société artnet qui rachète Tutela Capital SA, société belge spécialisée dans l’analyse de données sur le marché de l’art, rapporte The Art Newspaper. On ne connaît pas le montant de la transaction. Tutela (*) a été fondée en 2011 par un ancien trader de BNP Paribas Fortis, Fabien Bocart.

Considérant l’art comme un placement financier, Tutela mesure, au moyen d’une méthodologie quantitative et d’analyses économétriques la valorisation des œuvres d’art et les retours sur investissements dans l’art selon des normes précises. « Nous souhaitons fournir des informations justes pour stimuler le marché, notamment en aidant à tirer les marges vers le bas, et en permettant aux banques, hedge funds et investisseurs l’accès à un marché qui est dans une situation comparable au marché de l’immobilier dans les années 80 et 90 » a déclaré Fabien Bocart au TAN, tout en étant conscient qu’il n’est pas possible de se fier à des données brutes sans l’engagement de spécialistes dans l’art.

Artnet a été fondé en 1990 par l’ancien galeriste allemand Hans Neuendorf (c’est lui aussi qui a cofondé Art Cologne en 1967 aux côté de Rudolf Zwirner). En 1992, il est devenu actionnaire principal puis P.-D.G de la société. En 1999, la filiale principale de la société, artnet AG, est entrée au Neuer Markt (indice de la bourse de Francfort fermé en 2003). Depuis 2012, Jacob Pabst est le P.-D.G d’artnet, un groupe qui rassemble à ce jour une base de données des résultats de ventes aux enchères sur les trente dernières années (qui compte 75 000 inscrits), une plateforme de ventes aux enchères ainsi qu’un média en ligne.

Erratum - 23 novembre 2016 à 16h17

(*) Contrairement à ce qui a été indiqué dans notre première version, la valorisation de la société Tutela n’est pas connue.

Légende photo

Image Geralt - 2015 - Licence Domaine public CC0 1.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque