Artcurial inaugure des ventes dédiées à l’art le plus récent

Par Éléonore Thery · lejournaldesarts.fr

Le 23 octobre 2013 - 441 mots

PARIS [23.10.13] - Jeudi 24 octobre, à l’occasion de la Fiac, Artcurial lance un nouveau type de ventes spécialisées sur la création contemporaine la plus actuelle, mêlant art et design.

Artcurial s’inscrit dans l’effervescence pendant la Fiac en proposant la première d’une série de ventes dédiées aux œuvres d’artistes des années 1990 à nos jours. Baptisée « Scène 21.1 », cette vacation propose 124 pièces, mêlant art contemporain et design pour un montant global d’1,3 million d’euros hors frais.

Arnaud Oliveux, spécialiste à l’initiative de ces ventes, explique : « Nous voulons mettre l’art le plus contemporain sur le devant de la scène. Nous sommes partis du constat que sur le second marché, il était jusque-là relégué en fin de vente devant un public qui commençait à se clairsemer dans la salle. Le fait que Paris redevienne une capitale de l’art contemporain pendant la Fiac était une bonne occasion de lancer ce projet pendant la foire. » La maison de vente a également pris acte du renouvellement des collectionneurs dans le domaine de l’art contemporain. « Le public à qui s’adresse les ventes Scène 21 est assez large : d’une part les nouveaux collectionneurs qui grandissent avec les générations mais aussi d’autres plus âgés et expérimentés qui ont tourné la page des choses plus classiques » poursuit Arnaud Oliveux. La vente bénéficie d’une identité différente de celle des vacations d’art contemporain traditionnellement proposées par Artcurial, et d’un catalogue à la présentation plus développée.

Quatre collections sont réunies lors de cette vente test du 24 octobre. Sont issus de l’ensemble proposé par Michelle et Thierry Collin, le dyptique de Paul McCarthy Fear of mannequins- Wing Heads Holywood Boulevard, estimé de 60 000 à 80 000 euros hors frais mais aussi des œuvres de Gilles Barbier ou Bertrand Lavier. Un amateur européen propose une pièce de Jean Michel Othoniel de 2007, estimée entre 60 000 et 80 000 euros hors frais. Laurent Grasso, Nan Goldin, Orlan, Maurizio Cattelan ou Philippe Ramette passeront également sous le marteau.

Artcurial veut ouvrir de nouveaux secteurs, comme il l’a fait pour la bande dessinée ou le street art. « Nous aimons nous positionner sur des créneaux moins usités sur le marché » confirme le spécialiste. Pilier de la maison de vente, l’art contemporain était en 2012 son deuxième département, derrière l’automobile.

SCÈNE 21.1 - ARTCURIAL

Le 24 octobre 2013, à 14h30
Artcurial, 7 rond-point des Champs Elysées, 75008 Paris
Exposition publique de lundi 21 au mercredi 23 octobre, de 11h à 19h

Experts : Arnaud Oliveux pour l’art contemporain, Emmanuel Bérard pour le design
Estimation : 1,2 à 1,3 million d’euros hors frais
Nombre de lots : 124

Légende photo

Paul McCarthy, Fear of mannequins - Wing Heads Holywood Boulevard, dyptique - Deux tirages cibachromes sur papier, numéroté "1/3", édition de 3 2 EA, 130 x 190 cm (chaque) - 1971 - estimation 60 000 / 80 000 € - Crédit photo Artcurial

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque