Mercredi 18 septembre 2019

Après Rome, la ville de Venise instaure une taxe de séjour pour les touristes

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 26 août 2011 - 247 mots

VENISE (ITALIE) [26.08.11] - Prenant exemple sur la ville de Rome, la commune de Venise vient de mettre en place, le 24 août, une taxe d’hébergement pour les visiteurs. Cette dernière, calculée en fonction de la catégorie de l’hôtel, est destinée à financer l’entretien du patrimoine qui souffre en effet de l’afflux des touristes, plus de 20 millions par an.

Après Rome en janvier, c’est au tour de la municipalité de Venise de créer une taxe pour tenter de sauvegarder sa ville, menacée, entre autres, par le tourisme. Le maire, Giorgio Orsoni, qui avait imaginé, dans un premier temps, une taxe sur les transports, a finalement choisi de faire payer les touristes qui dorment dans la Cité des Doges.

Les voyageurs séjournant à Venise devront dorénavant s’acquitter, au moment de quitter leur hôtel, d’un euro par nuit, par personne et par nombre d’étoiles. La taxe ne s’applique que sur les cinq premières nuits. Seules les auberges de jeunesse échappent à la règle, les campings, situés en périphérie de la ville étant également concernés.

La Ville estime que cette mesure lui fera gagner 8 millions d’euros en 2011 puis 23 millions les deux années suivantes. Elle compte réaffecter cet argent à la restauration et la préservation du patrimoine. Mais les premières critiques se font déjà entendre, notamment le fait que cette taxe ne tient pas compte des nombreux touristes qui ne restent qu’une journée dans la ville. Certains établissements ont également promis d’absorber la taxe pour leurs clients.

Légende photo

L'île de Saint-Pierre - Venise - © photo dalbera - 2009 - Licence CC BY-SA 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque