Dimanche 18 février 2018

Après l’ouragan, les précieux conseils du MoMA

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 7 novembre 2012

NEW YORK (ÉTATS-UNIS) [07.11.12] – Le passage de l’ouragan Sandy sur la ville de New York n’a pas épargné le monde de l’art. Conséquence de la montée des eaux, des milliers d’œuvres d’art pourraient être endommagées. Le MoMA a organisé une conférence visant à conseiller professionnels et amateurs sur la question du sauvetage et de la conservation de leurs œuvres.

Au lendemain du passage de l’ouragan Sandy, New York tente de se relever et commence à comptabiliser ses pertes. L’entraide est de mise, et nombreuses sont les institutions de la ville qui s’investissent pour soutenir la communauté. Le monde de l’art ne fait pas exception à la règle. Si quelques chanceux comme la galerie David Zwirner prévoient déjà leur réouverture, nombreux sont les galeristes, artistes, collectionneurs et institutions culturelles qui commencent à déplorer la perte ou la détérioration de leurs œuvres, souvent emportées ou endommagées par la montée des eaux.

C’est dans le but de leur venir en aide que le Museum of Modern Art organisait dimanche 4 novembre une conférence publique animée par l’American Institute for Conservation of Historic and Artistic Works (AIC). Durant près de deux heures, les membres de l’institut ont dispensé à un public concerné de nombreux conseils ayant trait au sauvetage et à la conservation des peintures, dessins, livres, archives, etc. endommagés par Sandy.

Exposées plus ou moins longtemps à l’eau de mer, le principal problème des œuvres endommagées sera bien sûr l’humidité qui pourrait altérer et parfois totalement dissoudre des œuvres ou archives sur support papier. D’un genre différent mais tout aussi dangereux, les moisissures et le sel apportés par l’eau sont également des ennemis sérieux. À la différence de l’eau, les dégâts qu’ils provoqueront ne seront pas immédiatement visibles. Garder les œuvres dans le noir favorise le développement des moisissures, tandis qu’un changement de température trop important fait cristalliser le sel, causant ainsi de nouveaux dommages. Une fois les œuvres détériorées récupérées, l’AIC conseille donc un espace de stockage sec, bien ventilé, disposant d’un éclairage continuel.

Les risques de détériorations ne se limitent cependant pas aux menaces naturelles. Outre la pollution existante, l’ouragan a mis à mal de nombreuses infrastructures telles que des raffineries de pétrole. Ainsi, selon l’endroit où elles étaient conservées, certaines œuvres pourraient être contaminées par différents produits tels que le mercure, l’arsenic ou le plomb. Si les intervenants ont démontré que de nombreuses précautions pouvaient changer la donne, ils ont également averti leurs auditeurs que certaines pièces trop exposées seront irrécupérables. « Il est vrai que certaines choses pourraient être perdues. Mais n’en venez pas à cette conclusion avant d’avoir pris du recul et d’avoir consulté un expert » a néanmoins conseillé Jim Coddington, conservateur au MoMA.

Une foule de conseils techniques donc, mais également administratifs. Caitlin O’Grady, membre du département de conservation de l’Université du Delaware a suggéré à l’audience d’entamer rapidement des procédures vis-à-vis de leurs assureurs et de la FEMA (Federal Emergency Management Agency) et d’interrompre les éventuelles transactions en cours, afin de ne pas risquer de poursuites si les œuvres préservées en apparence, présentent des détériorations tardives une fois la vente effectuée.

Rassemblant l’essentiel des précautions et conseils dispensés durant la conférence, le MoMA ainsi que l’AIC ont mis en ligne un document intitulé Immediate Response for Collections. On y trouve non seulement des informations sur la manière de « récupérer » les différents types d’œuvres, mais également des contacts pouvant intervenir rapidement pour diagnostiquer et peut-être préserver l’objet endommagé.

Légende photo

Façade du musée d'art moderne de New York, Etats-Unis - © Photo izik - 2008 - Licence CC BY 2.0

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque