Après deux week-ends de fermeture, le Musée des beaux-arts de Rennes suspend sa grève

Par Julie Paulais · lejournaldesarts.fr

Le 30 septembre 2015 - 487 mots

RENNES (BRETAGNE) [30.09.15] – À l'appel du syndicat Sud, les agents du patrimoine du Musée des beaux-arts de Rennes ont entamé une grève illimitée le 19 septembre à cause d’une modification des horaires du musée. Après deux week-ends de fermeture, le personnel a suspendu sa grève.

A l’appel du syndicat Sud, une grève des agents du patrimoine a conduit à la fermeture du Musée des beaux-arts de Rennes, géré par la Ville, le week-end des Journées du patrimoine, les 19 et 20 septembre, puis le week-end du 26 et 27 septembre, rapporte Ouest France. Cette action fait suite à l’annonce d’une modification des horaires du musée et a pour objectif d’obtenir une meilleure rétribution du travail le dimanche.

À partir du 1er janvier 2016, il est envisagé une modification des horaires du musée des beaux-arts qui pourrait ouvrir les jours fériés et en continu le dimanche, actuellement fermé de 12h à 14h. « Les agents ne se battent pas contre le travail du dimanche, ils revendiquent seulement le fait que ce travail à contraintes particulières soit justement rémunéré, explique le syndicat dans Ouest France. Il faut savoir qu'à ce jour, ils ne bénéficient que d'une prime de 4 euros par dimanche effectué. Ce montant est ridicule. »

Le syndicat dénonce ainsi de fortes disparités avec d'autres acteurs du monde culturel. En effet, les agents employés par la communauté d'agglomérations Rennes Métropole, qui travaillent plusieurs dimanches par an, touchent une prime de 1000 euros par an. « Il n'est pas question de remettre en cause le travail des agents le dimanche dans les équipements culturels, explique Dan Jensen, porte-parole du syndicat Sud. Mais ce n'est pas normal que 500 mètres plus loin, aux Champs Libres, le personnel qui travaille dix dimanches par an bénéficie de cette prime et pas les autres ».

La directrice du Musée des beaux-arts, Anne Dary, était présente le week-end dernier pour soutenir son personnel. « Je ne suis pas pour la grève mais je pense que c'est légitime que les agents du musée des beaux-arts obtiennent cette prime, alors que d'autres agents du même niveau engagés par Rennes Métropole en bénéficient », explique-t-elle dans Le Figaro. Catherine Phalippou, élue municipale déléguée aux musées était également venue pour rencontrer et soutenir les agents.

Du côté de la Ville, on assure qu'une décision au sujet des compensations attribuées aux agents qui ont des horaires atypiques sera prise lors d'un comité technique paritaire, courant novembre, et que les organisations syndicales sont associées aux groupes de travail. Quant à la question de l’ouverture continue le dimanche, Anne Dary a affirmé que les agents ne travailleraient pas plus, mais que la Ville allait engager plus de vacataires.

A la suite du deuxième week-end de grève, une réunion de négociation a finalement été planifiée le lundi 5 octobre. Les portes de l’institution devraient rouvrir le week-end prochain, mais il pourrait tout de même y avoir des actions mises en place.

Légende photo

Musée des Beaux-Arts de Rennes © Photo XIIIfromTOKYO - 2009 - Licence CC BY-SA 3.0 

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque