Lundi 16 décembre 2019

Agrément de 14 services communaux d’archéologie préventive

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 9 février 2009 - 217 mots

PARIS [09.02.09] - Christine Albanel annonce l'agrément de quatorze services d'archéologie des collectivités territoriales dans le secteur de l'archéologie préventive.

Quatorze services d’archéologie des collectivités territoriales seront chargés de gérer les questions d’archéologie préventive en France. L’arrêté fixé par le ministre de la Culture autorise pendant cinq ans ces services de collectivités territoriales à effectuer des diagnostics et des fouilles. La mesure prise par la ministre vise à trouver un terrain d’entente entre les archéologues chargés de préserver les vestiges archéologiques d’un terrain et les urbanistes et autres responsables de l’aménagement du territoire.

L’archéologie préventive a pour mission de protéger le patrimoine archéologique en cas de travaux d’aménagement du territoire comme dans le cas de la construction de bâtiments ou de voies ferrées, par exemple. L’Institut national de recherches préventives (INRAP) fait alors un état des lieux et évalue la valeur et l’intérêt archéologique du site menacé. En cas de diagnostic positif, des mesures de sauvegarde sont prises et des fouilles organisées.

Depuis 2003, un changement dans le mode de financement ne permettait plus de financer suffisamment les recherches archéologiques. En déléguant cette mission à certains services de collectivités territoriales, tels que l’Unité d’archéologie de la Ville de Saint-Denis ou la Société Mosaïques Archéologie, Madame Albanel répond en partie à la demande des professionnels de l’archéologie préventive.

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque