Samedi 15 décembre 2018

exposition

Vide-poches

Par Bénédicte Ramade · L'ŒIL

Le 1 avril 2001 - 249 mots

On se croirait dans un mauvais film policier. Sitôt le pied posé dans l’espace des enfants, il faut vider ses poches, sélectionner un objet et le poser dans une boîte. Pas de panique, on le récupère presque immédiatement, le temps qu’il soit transformé en image numérique, projeté et archivé dans une banque de données en évolution permanente. Encore un de ces projets du millénaire où l’on demande au public de constituer un fonds pour l’éternité ? Non, il s’agit là  d’une réflexion sur l’archive, la collection et la mémoire. Avec « Des Souvenirs pleins les poches », l’artiste canadien George Legrady propose à un public de 7 à 77 ans, de réfléchir sur la façon dont se constitue une collection, dont un objet est choisi parmi tant d’autres. Chaque objet accompagné d’une fiche technique poursuivra son existence en ligne, point de départ d’une histoire à inventer. Des histoires, il en est toujours question dans Mémoire de crayons, une installation de 1024 crayons de bois conçue par l’artiste multimédia Jean-Louis Boissier. 1024, soit un méga octet,  patiemment rassemblés, sagement ordonnés, parmi lesquels il faut en élire un, tenter de le retrouver dans l’ordinateur pour qu’il dévoile son secret. Entre archives et collections interactives, le cœur des spectateurs balance et, à n’en pas douter, les grands comme les petits seront ravis de repartir avec un crayon souvenir ! Les poches pleines et des souvenirs plein la tête.

PARIS, Centre Pompidou, 19,rue Beaubourg, tél. 01 44 78 12 33, 18 avril-3 septembre.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°525 du 1 avril 2001, avec le titre suivant : Vide-poches

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque