Présidente

Victoire Dubruel entre art et danse

L'ŒIL

Le 1 septembre 1999

Entre arts plastiques et danse, le cœur de Victoire Dubruel balance. Depuis 1996, elle est chargée de la direction du développement au Centre chorégraphique national de Tours (relations institutionnelles, communication et partenariat), un lieu dirigé par son ami le chorégraphe Daniel Larrieu.
Et puisque désormais Tourangelle, la voilà aussi présidente de l’Association des amis de l’École supérieure des Beaux-Arts de Tours. Une structure permettant à l’institution de recevoir des subventions pour ses activités parallèles comme les voyages de ses étudiants. Rappel de son passé artistique : avec Jacques Guillot, fondateur du Magasin de Grenoble et son école, elle vit avec enthousiasme les débuts de ce formidable projet. Dans la foulée, elle s’occupe des commandes d’œuvres liées aux espaces publics, de la programmation artistique du métro de Rouen à la définition d’une politique culturelle pour la RATP avec la ligne Météor.
Du monde artistique à l’organisation d’un centre chorégraphique, il n’y avait qu’un pas à faire. Victoire Dubruel l’a sauté avec bonheur.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°509 du 1 septembre 1999, avec le titre suivant : Victoire Dubruel entre art et danse

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque