Samedi 24 février 2018

Une cuisine mystérieuse

Le Journal des Arts

Le 1 août 2007

La Documenta 12 à Cassel a gardé secrète jusqu’au dernier moment la liste des artistes qui y participent. Une stratégie pour privilégier rencontres et surprises.

La Documenta a toujours cultivé le mystère. Ce gigantesque sismographe de l’art contemporain déployé tous les cinq ans à Cassel a été lancé en 1955 pour réconcilier l’Allemagne de l’après-guerre avec la modernité. Cette douzième édition, ouverte du 16 juin au 23 septembre, s’annonce plus énigmatique que jamais. Jusqu’au dernier moment, le nom des artistes participants a été tenu secret. Des indiscrétions nous ont permis d’avoir connaissance de certains projets, comme celui du Thaïlandais Sakarin Krue-On, qui plante actuellement les premières rizières en terrasse jamais aménagées en Allemagne, devant le château de Wilhelmshöhe.
Ce thème culinaire est soutenu par la présence du chef espagnol Ferrán Adrià, trois étoiles au Guide Michelin, qui a déclaré à la presse : « Je ne sais pas encore très bien ce que je vais faire. J’ai rencontré l’organisateur [et directeur artistique] Roger Buergel, qui estime que la création d’une nouvelle façon de cuisiner est un défi et une tâche aussi complexe que la réalisation d’un grand tableau… Selon lui, notre travail démontre que la cuisine pourrait être une nouvelle forme d’art. »
Roger M. Buergel, qui partage le commissariat de l’exposition avec l’historienne de l’art Ruth Noack (lire p. XI), reste très discret, même s’il a indiqué que cette édition serait « plus orientée vers le monde de l’art que la précédente ». La Documenta est connue pour son aversion à suivre ou à imposer les tendances du marché. Pour la 11e édition en 2002, son directeur, Okwui Enwezor, n’avait invité presque aucun des artistes émergents soutenus par les grandes galeries. Roger M. Buergel a cependant souligné que la Documenta 12 « occupe une place bien équilibrée entre les grosses expositions archi-conservatrices et le vide du marché de l’art et des biennales montées à la va-vite. » Et d’ajouter : « On devrait être capable de mesurer par soi-même pourquoi il est important d’entrer en contact avec l’art. Personne ne devrait être laissé à son indifférence. » De façon plutôt abrupte, il nous a également confié : « Mon deuxième enfant est né le jour même où je recevais l’invitation à faire une proposition pour la Documenta 12. Je devais donc être un peu à côté de la plaque. Le défi d’être commissaire est un bonheur à l’état pur, mais, comme tout ce qui est pur, il comporte une part de terreur. » Cette douzième édition, précise-t-il, traitera trois questions : « La modernité est-elle notre Antiquité ? » ; « Qu’est-ce que la vie tout court ? » et « Que doit-on faire ? ». Il y a dix-huit mois, soixante-dix magazines du monde entier ont été invités à disserter sur ces sujets, donnant lieu à près de trois cents articles qui seront offerts comme guides aux visiteurs de l’exposition.

Liste non officielle des artistes de la Documenta 12

Ferrán Adrià, Saâdane Afif, Ai Weiwei, Eleanor Antin, Ibon Aranberri, Monika Baer, Maja Bajevic, Yael Bartana, Ricardo Basbaum, Johanna Billing, Cosima von Bonin, Trisha Brown, James Coleman, Alice Creischer, Danica Dakic, Juan Davila, Ines Doujak, Lili Dujourie, Lukas Duwenhögger, Harun Farocki, Peter Friedl, Andrea Geyer, Poul Gernes, David Goldblatt, Sheela Gowda, Simryn Gill, Dimitrij Gutow, Sanja Ivekovic, Emily Jacir, Luis Jacob, Amar Kanwar, Abdoulaye Konaté, JirÁ­ Kovanda, Zofia Kulik, Louise Lawler, Zoe Leonard, Mark Lewis, Lee Lozano, Churchill Madikida, Kerry James Marshall, Olga Neuwirth, J. D. ‘Okhai Ojeikere, Annie Pootoogook, Charlotte Posenenske, Florian Pumhösl, Yvonne Rainer, Gerhard Richter, Gerwald Rockenschaub, Lotty Rosenfeld, Martha Rosler, Sakarin Krue-on, Dierk Schmidt, Katerina Seda, Allan Sekula, Ahlam Shibli, Andreas Siekmann/Christian von Borries, Nedko Solakov, Jo Spence, Hito Steyerl, Jürgen Stollhans, Alina Szapocznikow, Imogen Stidworthy, Lidwien van de Ven, Simon Wachsmuth, Wang Xingwei, Xie Nanxing, Artur Zmijewski

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°261 du 8 juin 2007, avec le titre suivant : Une cuisine mystérieuse

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque