Vendredi 23 février 2018

Biennale de Venise

Un nouveau président

Le Journal des Arts

Le 29 octobre 2007

Davide Croff est nommé à la tête du nouveau conseil d’administration de la fondation.

VENISE - Un nouveau statut et un nouveau président pour la Biennale de Venise : le vent de réformes qui s’est abattu sur la Sérénissime au début du mois de novembre 2003, provoquant au passage une vaste polémique, s’essouffle enfin (lire le JdA no 184, 9 janvier 2004).
Depuis janvier, la Biennale a perdu son appellation de « Società di Cultura » (société de culture) pour acquérir le statut de fondation, qui lui permet de faire appel aux capitaux privés. Le ministre italien des Biens et des Activités culturels, Giuliano Urbani, a promis de veiller à constituer son capital, indispensable pour prétendre à ce statut juridique.
Pour la première fois depuis trente-cinq ans, un Vénitien prend la barre de la Biennale. Davide Croff, né à Venise il y a cinquante-six ans, est diplômé de sciences économiques de l’université de Ca’ Foscari. Après cinq années passées à la Banca d’Italia, de 1974 à 1979, il a travaillé pendant dix ans chez Fiat, où il a été directeur financier de 1983 à 1986. En sa qualité d’administrateur délégué à la Banca Nazionale del Lavoro de 1990 à 2003, il a participé au financement de la célèbre Mostra de cinéma. Le profil de ce manager est dans la lignée de ceux des présidents précédents, Paolo Baratta et Franco Bernabè. Homme de culture, plus particulièrement en termes de musique, il siège au conseil d’administration de l’Académie Sainte-Cécile à Rome et est également le président de la Fondation Levi de Venise. Dans ses premières déclarations publiques, Davide Croff a rappelé la nature d’« organisme public » d’une institution comme la Biennale, en dépit de l’arrivée de capitaux privés, et il a affirmé son engagement en faveur de l’autonomie.
Le nouveau conseil d’administration de la Biennale se compose du maire de Venise Paolo Costa, vice-président de droit, du président de la Province Luigino Busatto –  qui pourrait déléguer à son poste Amerigo Restucci, professeur à l’Institut universitaire d’architecture de Venise, lequel a déjà œuvré en tant que conseiller en gestion auprès de Bernabè –, du président de la Région de Vénétie, Giancarlo Galan, qui a déjà nommé le journaliste Valerio Riva pour le représenter – ce dernier était déjà membre du conseil d’administration sous Bernabè. Si Amerigo Restucci et Valerio Riva divergent sur le plan politique – ils sont respectivement dans le camp de l’opposition et chez Forza Italia –, ils ont tous deux largement critiqué le projet de réforme. La position de Riva est sans surprise, car elle reflète les doutes exprimés par Giancarlo Galan et, de manière générale, ceux des députés vénitiens de Forza Italia.
De son côté, Giuliano Urbani a nommé l’avocat romain Bruno Della Ragione pour représenter le ministère (à la place de Severino Salvemini). Bruno Della Ragione est expert en droits d’auteur dans le secteur du cinéma et de la télévision et il est le conseiller juridique, entre autres, de Roberto Benigni. Le nouveau conseil d’administration de la Biennale doit encore être entériné par les commissions culturelles du Sénat et de la Chambre des députés, qui  doivent donner leur avis sur les nominations effectuées par le ministre. Quatre des cinq membres du conseil sont originaires de la ville ou de la province vénitienne, comme l’a fait remarquer le ministre de la Culture italien, ce qui conforte sa thèse selon laquelle la réforme ne fausserait en rien l’autonomie de l’organisme. L’avenir nous le dira.
Outre l’entrée souhaitable de capitaux privés, les deux points névralgiques restants sont la composition du comité technico-scientifique, qui vient remplacer le « conseil » d’institutions culturelles italiennes tant contesté, et le sujet épineux de la Mostra de cinéma. D’ici là, l’article 13 de la nouvelle loi offre la possibilité pour les manifestations plus complexes (cinéma et art) d’établir un directoire à trois têtes.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°187 du 20 février 2004, avec le titre suivant : Un nouveau président

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque