Mercredi 26 février 2020

Fondation

Un modèle particulier, la Fondation Gottfried-Keller

Winterthour. La création, en 1890, de la première fondation suisse consacrée à l’art revient à une femme, Lydia Welti-Escher (1858-1891), unique héritière de la fortune colossale laissée par son père, un entrepreneur à succès dans le domaine bancaire et ferroviaire..

Un an avant de se donner la mort en 1891, la richissime Zürichoise restée sans descendance établissait une fondation portant le nom du poète Gottfried Keller (1819-1890), un ami de sa famille. Dans les statuts de la fondation datés du 6 septembre 1890, elle léguait toute sa fortune à la Confédération suisse, qui se montait à 5 millions de francs suisses (soit une soixantaine de millions de francs suisses actuels). La commission pouvait disposer d’un budget annuel qui atteindrait aujourd’hui la somme de 1 million de francs suisses, bien plus que les crédits d’achat de tous les musées d’art suisses réunis. « Les revenus de la donation sont destinés à l’acquisition d’œuvres importantes de l’art plastique national et étranger ; toutefois, on ne prendra qu’exceptionnellement en considération les œuvres d’art contemporaines. » Conformément aux statuts d’une fondation, la commission, dont les cinq membres sont nommés par le Conseil fédéral, s’est tôt fixé pour but le soutien à des collections publiques existantes dans leurs efforts de conserver des témoignages inestimables de la culture suisse, et non la constitution d’une collection propre et d’un musée propre. La commission achète depuis lors un objet à cent pour cent de son prix d’achat, ou y contribue au moins à 50 %, la propriété conjointe de l’œuvre entre la Fondation Gottfried-Keller et le musée étant justifiée par la hauteur de la participation financière. Les propositions d’acquisition sont en principe adressées par les musées à la commission fédérale de la Fondation Gottfried-Keller. Jusqu’à présent, celle-ci a acquis au nom de la Confédération 6 500 œuvres principalement d’art suisse dont profitent sous forme de prêts de longue durée 110 musées et institutions suisses à travers le pays, devenant ainsi la collection de référence d’art suisse du pays.

Thématiques

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°537 du 17 janvier 2020, avec le titre suivant : Un modèle particulier, la Fondation Gottfried-Keller

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque