Numérique

Un logiciel pour évaluer les risques de contamination dans un musée

Par Charles Roumégou · lejournaldesarts.fr

Le 25 février 2021 - 316 mots

L’ITEMM, un centre de formation, expérimente un outil pour estimer la probabilité de contagion dans les lieux culturels. 

Visiteurs dans le musée du Louvre au mois d'octobre 2020. © Sandrine Marty/Hans Lucas via AFP
Visiteurs dans le musée du Louvre au mois d'octobre 2020.
© Sandrine Marty / Hans Lucas via AFP

Basé au Mans, l’Institut technologique européen des métiers de la musique (ITEMM) a mis au point un programme mathématique baptisé « Opéra », acronyme d’« outil probabiliste pour l’évaluation du risques par aérosols », permettant d’évaluer le risque de contamination au coronavirus dans un musée, une salle de cinéma ou de spectacle, rapporte le Huffington Post.

Actuellement en cours de validation par la communauté scientifique, l’outil évalue la probabilité de contagion des publics en champ lointain, c’est-à-dire par les aérosols de petite taille en suspension dans l’air, en incluant une trentaine de paramètres, dont le modèle prend en compte le caractère plus ou moins aléatoire. 

Certains de ces paramètres tiennent à l’évolution de la pandémie (circulation du virus et des variants par zone géographique, charge virale etc.), tandis que d’autres sont associés aux lieux, aux activités qui s’y exercent et aux réglementations en vigueur (durée du spectacle, volume de la salle, taux de renouvellement de l’air, nombre de personnes dans la salle, activité respiratoire du public, des chanteurs, des danseurs ou musiciens etc.). 

La combinaison de tous ces paramètres doit permettre le calcul personnalisé du risque de contamination pour chaque espace culturel clôt. Il ne s’agit toutefois là que de projections. Point important, le logiciel ne prend pas en compte la transmission par contact physique.

Ce logiciel, que l’ITEMM souhaite rendre accessible à tous à partir d’un simulateur en ligne, doit être considéré comme un moyen, pour les décideurs politiques et les dirigeants de lieux culturels, d’adapter les conditions d’accueil et d’organisation en fonction des restrictions imposées par les pouvoirs publics. 

Malgré ces limites, ce simulateur de calcul de risque intéresse le monde culturel : 300 lieux culturels de la région de Nouvelle-Aquitaine se sont ainsi portés candidats pour participer à cette expérimentation inédite, laquelle doit encore attendre le feu vert du gouvernement. 

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque