Mercredi 21 février 2018

Un Carrousel de produits dérivés

Museum Expressions plus international

Le Journal des Arts

Le 5 novembre 2009

Les produits dérivés du patrimoine et des musées tiennent salon au Carrousel du Louvre, du 11 au 13 janvier. La seconde édition de Museum Expressions devrait attirer davantage d’exposants étrangers, dont le Musée du Vatican et la Fondation Miró, mais le marché français est fragilisé par la chute de la fréquentation des musées enregistrée en 1995.

PARIS - Exposant de poids à Museum Expressions, la Réunion des musées nationaux (RMN) a accusé en 1995 une baisse sensible du chiffre d’affaires de ses services éditoriaux et commerciaux, passé de 378,6 à 343 millions de francs après cinq années de croissance. Cet affaissement du marché des produits dérivés reflète les mauvais résultats de l’ensemble des activités de commerce de détail en 1995, mais il est également imputable à la chute de la fréquentation des musées enregistrée la même année (lire notre article ci-dessus). "Que ce soit du côté des musées ou des fabricants, les acteurs français du marché du produit dérivé sont financièrement fragilisés, confirme Joëlle Marty, commissaire général de Museum Expressions. En revanche, nous avons eu beaucoup moins de difficultés à convaincre les exposants étrangers à venir nous rejoindre, et leur participation devrait passer de 40 à 70 %."

Début décembre, Museum Expres­sions tablait sur 200 exposants et 10 000 visiteurs, contre 157 exposants et 3 300 visiteurs lors de la première édition de ce salon exclusivement réservé aux professionnels. En 1996, fabricants, éditeurs, créateurs et distributeurs de produits dérivés composaient l’essentiel des participants, alors que les boutiques de musées ne représentaient qu’un sixième des exposants. Ce pourcentage pourrait augmenter cette année avec l’arrivée du Musée du Vatican, du Musée de la civilisation de Hull (Québec), de la Fondation Miró (Bar­celone) et d’associations de musées espagnols et australiens. Côté français, la RMN sera de nouveau présente, au même titre que les institutions les plus dynamiques dans le domaine des produits dérivés, comme la Caisse nationale des monuments historiques et des sites, la Comédie Française, la Monnaie de Paris, le Musée Rodin, le Musée de Sens…

Museum Expressions, du 11 au 13 janvier, 9h-18h, sam. 9h-21h, entrée 80 F sur présentation d’une carte professionnelle.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°32 du 1 janvier 1997, avec le titre suivant : Un Carrousel de produits dérivés

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque