Dimanche 15 septembre 2019

Société

UBS censure Le Corbusier suspecté d’antisémitisme

Par LeJournaldesArts.fr · lejournaldesarts.fr

Le 1 octobre 2010 - 232 mots

ZURICH / SUISSE

ZURICH (SUISSE) [01.10.10] – Suite aux protestations de certaines organisations juives en Suisse, la banque UBS a décidé de retirer la campagne publicitaire mettant en scène Le Corbusier. Plusieurs textes parus ces dernières années accusent l’architecte d’antisémitisme.

La Banque UBS modifie sa campagne publicitaire après les protestations de certaines organisations juives dont, Suisse-Israël. La raison de leur mécontentement : le recours à la figure de l’architecte suisse (et naturalisé français en 1930) Charles-Edouard Jeanneret, dit Le Corbusier. En effet, ces dernières années différents articles et ouvrages ont accusé l’architecte d’avoir tenu des propos antisémites et d’avoir soumis des projets au régime de Vichy. Une porte-parole de la banque UBS a confirmé à l’AFP l’arrêt de la campagne.

A l’occasion de la polémique du choix de Le Corbusier pour la publicité UBS des déclarations sont venues raviver cette controverse. Stanislaus von Moss, ancien professeur d'histoire de l'art à l'université de Zurich, a notamment rédigé un article pour le Tages Anzeiger dans lequel il affirme que les chercheurs ont décelé dans la correspondance de Le Corbusier « des dérapages antisémites sans équivoque ».

Le Matin.ch rapporte que cette polémique remettrait également en question la création d’une place Le Corbusier à Zurich. Le journal rappelle que plusieurs villes helvétiques ont déjà honoré l’architecte en lui dédiant une place ou une rue et que son portrait figure sur les billets de 10 francs suisse depuis 1997.

Légende photo

Le portrait de Le Corbusier sur le billet de 10 francs suissse - Source Wikimedia Commons

Thématiques

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque