Mercredi 28 octobre 2020

Jouet

Toys Story

Par Christian Simenc · L'ŒIL

Le 20 mars 2012 - 431 mots

Il n’est jamais trop tôt pour apprendre l’écologie aux enfants. Il est sans doute plus facile encore de faire passer le message à travers un jouet. C’est précisément ce qu’a pensé le designer espagnol Oscar Diaz au moment d’imaginer une collection de jouets baptisée Tube Toys pour la firme anglaise NPW, filiale du fabricant de cadeaux leader au Royaume-Uni, Natural Products Ltd.

« Je voulais créer un jouet qui soit au maximum recyclable afin de sensibiliser, à travers lui, les enfants à l’écologie et de leur transmettre cette valeur », raconte Oscar Diaz, lequel n’a pas manqué de coller à l’un des principes clés de l’imaginaire enfantin : « Les enfants jouent souvent autant avec les boîtes vides qu’avec les jouets qu’elles contiennent », rappelle-t-il. D’où sa petite armada de véhicules rigolos – un camion de pompier, un tracteur, une voiture et une locomotive – dont l’emballage, en l’occurrence un tube de carton, devient lui-même un élément constitutif du jouet, voire sa « colonne vertébrale ». « En tant que consommateur, explique Oscar Diaz, nous payons le packaging que nous jetons aussitôt après avoir extrait l’objet. Autrement dit : plus le packaging est sophistiqué, plus nous gaspillons de l’argent. » Avec les Tube Toys, l’utilisateur ne se sépare de quasiment plus rien, « hormis cette simple bande de papier qui, à l’achat, fait le tour du tube et comporte les diverses informations obligatoires pour la vente : marque, logo, nom et photographie du produit, descriptif, âge d’utilisation, code barre, etc. », indique le designer.

Le dispositif permet de réduire considérablement, d’une part, la quantité de matériau habituellement jetée à la poubelle après acquisition, d’autre part, le coût supplémentaire que l’emballage traditionnel implique. L’économie est aussi de mise dans le processus de fabrication. Les tubes de carton sont des éléments standard, ils coûtent donc peu. « Les seuls postes qui ont nécessité des investissements sont l’élaboration des moules pour les roues et les recherches complexes pour réaliser les percements idoines du tube de carton », précise Diaz. Au final, tous les matériaux sont recyclés ou recyclables : le tube de carton, la bande de papier, les axes des roues – en bambou – comme les roues elles-mêmes – en caoutchouc. Bref, l’exercice est louable. Et le jouet facile à monter. Il devrait faire un… tube !

à voir

La collection de jouets Tube Toys devrait être disponible en Europe, dans les grands magasins, à partir d’avril. Côté dimensions : le tube de carton mesure 8 cm de diamètre et 16 cm de long. Le prix, lui, se situe autour de 12 euros pièce.

à savoir

Né à León, en Espagne, en 1975, Oscar Diaz a décroché, en 2001, un diplôme en design industriel à l’école des beaux-arts de Bordeaux. Il a ensuite travaillé pour Matali Crasset, à Paris, avant de traverser le Channel pour suivre les cours du Royal College of Art, à Londres, sous la houlette de Ron Arad. En 2007, il a ouvert sa propre agence, à Londres (www.oscar-diaz.net).

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°645 du 1 avril 2012, avec le titre suivant : Toys Story

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque