Galeriste

Suzanne a vingt ans

L'ŒIL

Le 1 novembre 1998

Elle se souvient de sa première galerie avec un brin de nostalgie. C’était il y a vingt ans, elle débutait dans ce métier. Elle exposait Sabouraud, Coville et Volti dans son premier espace à Barbizon. Une galerie d’art contemporain à Barbizon ? Une gageure car personne n’y croyait. Avec le temps, les goûts de Suzanne Tarasiève ont évolué. De plus jeunes comme Reimpré, Paszko ou Kennett ont rejoint la galerie. Sans complexe, elle n’a pas hésité à se remettre en question. Sa détermination, voire son entêtement, ont fait le reste. Comme les meilleures galeries parisiennes, elle se permet désormais d’accrocher sur les cimaises de son deuxième espace les œuvres de Pincemin, Lüpertz ou Baselitz. Et, si elle fête aujourd’hui ses vingt ans de galeriste, c’est avec ses amis collectionneurs et avec les artistes qu’elle défend. Le 19 septembre, avec tambours et trompettes, tous se sont mis au travail et ont peint deux immenses toiles. En un combat loyal, d’un côté les collectionneurs, de l’autre les artistes.

Galerie Suzanne Tarasiève, 10 bis, rue du 23 août, 77360 Barbizon, tél. 01 60 69 23 12.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°501 du 1 novembre 1998, avec le titre suivant : Suzanne a vingt ans

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque