Dimanche 25 février 2018

Sauvée des eaux ?

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 5 août 2008

À Venise, il en va des digues mobiles comme des marées qu’elles sont censées contenir, elles connaissent des hauts et des bas. Accepté puis rejeté, le projet Moïse prévoyant leur construction est à nouveau relancé par le gouvernement.

VENISE. La décision concernant les digues mobiles destinées à protéger Venise des inondations sera prise à la fin de l’année, après évaluation des interventions sur l’environnement prescrites par le décret Ronchi-Melandri (lire les JdA nos 73 et 75). Ainsi en a décidé, à l’unanimité, le comité interministériel pour la sauvegarde de Venise, le 8 mars. Le bureau du Plan, constitué de représentants des administrations concernées, de la Région et de la Ville de Venise, devra rendre son rapport avant le 31 décembre. Les interventions sur la morphologie de la lagune seront dirigées par le responsable des eaux de Venise, qui devra aussi réviser le projet des digues mobiles. Ensuite, les ministres réexamineront le projet Moïse et rendront un avis sur la mise en œuvre des digues mobiles. Pour Giovanna Melandri, ministre des Biens culturels, la décision du gouvernement est “sage. Elle dépasse les réactions affectives et idéologiques, confirme l’esprit constructif du décret. C’est un jour important pour Venise, la sagesse a prévalu.” Jusqu’au prochain reflux ?

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°79 du 19 mars 1999, avec le titre suivant : Sauvée des eaux ?

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque