Dimanche 15 septembre 2019

Restaurateurs sans frontières

Par Le Journal des Arts · Le Journal des Arts

Le 15 janvier 2014 - 169 mots

L’Italie vient de donner naissance à l’association Restauratori Senza Frontiere Onlus Italia, dont l’ambitieux projet est d’intervenir à chaque fois que «Â la sauvegarde du patrimoine culturel mondial est menacée ».

ROME - Sur le modèle de l’ONG Médecins sans frontières, ces « Restaurateurs sans frontières » se proposent d’agir d’urgence en temps de paix comme en temps de conflit ou de catastrophe naturelle.  À l’origine de cette association basée sur le volontariat figure un groupe d’experts italiens de la conservation et de la restauration, parmi lesquels l’archéologue Stefano De Caro, directeur général de l’Iccrom (Centre international d’études pour la conservation et la restauration des biens culturels). Aux commandes du comité scientifique, la chimiste Marisa Laurenzi Tabasso revendique une longue expérience à l’Iccrom et à l’Institut supérieur pour la conservation et la restauration de Rome. Forte de près de 700 membres, l’association entend agir en collaboration avec les grandes organisations internationales humanitaires et de protection civile. Sa première tâche est d’obtenir des ressources auprès de fondations et autres structures internationales pour financer ses programmes.

Cet article a été publié dans Le Journal des Arts n°405 du 17 janvier 2014, avec le titre suivant : Restaurateurs sans frontières

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque