Vendredi 23 février 2018

Questions à… Jacques - Sylvain Klein

Par Philippe Piguet · L'ŒIL

Le 18 juin 2010

Commissaire général de « Normandie impressionniste ».

Qu’est-ce qui justifie la création de ce festival ?
C’est l’idée de faire savoir les liens étroits qui unissent l’impressionnisme à la Normandie. Beaucoup de peintres que l’on qualifie d’impressionnistes soit ont fait leur classe en Normandie, soit sont venus y travailler très tôt, ou encore y ont fait de longs séjours déterminants. 

L’impressionnisme est-il un style, une manière d’être ou un état d’esprit ?
C’est surtout une manière de vivre en contact étroit avec la nature, les impressionnistes ayant toujours recherché à en exprimer sur leur toile toutes les richesses. En ce sens, il n’y a pas qu’un seul impressionnisme mais des impressionnismes, et les artistes sont nombreux à avoir connu une évolution stylistique. 

Au regard du monde contemporain, de quoi l’impressionnisme est-il le vecteur ? L’impressionnisme n’est pas un astre mort. Il intéresse tous les artistes qui sont préoccupés par les effets de lumière, qui cherchent à la capter. Aussi, en matière d’art contemporain, on le retrouve pour une bonne partie en photographie et en vidéo.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°626 du 1 juillet 2010, avec le titre suivant : Questions à… Jacques - Sylvain Klein

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque