Pierre-Alain Challier

Un jeune homme singulier, promoteur des multiples

Par Roxana Azimi · L'ŒIL

Le 2 novembre 2007 - 304 mots

Bien que son parcours se soit construit en accéléré, Pierre-Alain Challier n’est pas de la race des jeunes loups. Sympathique et disponible, ce jeune galeriste a érigé la notion d’accueil en mot d’ordre. Il faut dire que le domaine qu’il défend avec ferveur, le multiple, n’est pas le plus en vogue en France. « Je veux montrer que le multiple peut avoir un caractère exceptionnel dans sa qualité, sa réalisation », déclare-t-il. Pour cela, il a mis le paquet, dans sa galerie de 460 m2, réaménagée par Christophe Pillet et inaugurée en septembre.
Challier prend goût pour l’art en côtoyant un voisin de la famille, le célèbre éditeur Pierre-André Benoît. Le bac en poche, il s’inscrit à l’École du Louvre, tout en bouclant ses fins de mois dans une librairie spécialisée dans les jardins. Suivent un crochet par l’IESA, divers stages et un passage au donjon de Vez, propriété du commissaire priseur Francis Briest. Lorsqu’en 2002, ce dernier s’associe dans le nouveau groupe Artcurial, Challier sera sollicité pour s’occuper de la galerie. Car avant d’être une maison de vente, Artcurial fut une enseigne spécialisée dans l’édition. Le recentrage progressif du groupe sur l’activité de ventes publiques conduit le jeune homme à tenter le tout pour le tout. En octobre 2006, il rachète le stock d’Artcurial, dans l’espoir de lui donner une seconde vie. Garant d’une tradition, Challier se veut aussi un homme de son temps en éditant des photographes comme Nils Udo et François Rousseau.

Biographie

1978 Naissance à Alès (Gard). 1996-1998 Études à l’École du Louvre. 1998-2001 Élève à l’Institut d’études supérieures des arts. Stages à la Galerie Baudoin Lebon, à la Fiac et à Paris Photo. Devient spécialiste en mobilier et objets d’art. 2002 Directeur artistique de la Galerie Artcurial. 2007 Il rachète les Éditions d’œuvres d’art Artcurial et ouvre sa propre galerie rue Debelleyme à Paris.

Galerie Pierre-Alain Challier, 8, rue Debeylleme, Paris IIIe, tél. 01”‰49”‰96”‰63”‰00.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°596 du 1 novembre 2007, avec le titre suivant : Pierre-Alain Challier

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque