Peter Lindbergh - Pierre le « Grand »

Par Fabien Simode · L'ŒIL

Le 10 novembre 2010 - 632 mots

La tête d’un angelot sur le corps d’un colosse. Peter Brodbeck, alias Peter Lindbergh, aurait pu devenir l’un des artisans boulangers les plus réputés au monde si le destin n’avait pas préféré faire de ce garçon né dans la Ruhr à la toute fin de la guerre l’un des plus grands photographes de mode actuels.

En tout cas celui situé le plus haut sur l’échelle d’intérêt des fashion magazines depuis la disparition – excusez du peu – de Richard Avedon, en 2004. 

La photographie par accident 
Et pourtant, Lindbergh est venu à la photographie un peu par hasard. Après des études de peinture à l’école d’art de Krefeld et une exposition à la galerie Denise René en 1969, mis sur les rails d’une carrière d’artiste-peintre dont on ne saura jamais si elle fut prometteuse, le futur Lindbergh décide finalement de ranger ses pinceaux. « Je ne me sentais plus en phase avec l’artiste », explique le photographe. Commence alors une période de six mois d’errance durant laquelle il cherche sa voie. « Imaginez si j’étais devenu apprenti boulanger ! », lâche-t-il, un rien goguenard. On ne l’imaginera pas puisqu’il finit par rejoindre le studio d’un photographe de quartier, « un personnage formidable », mais un piètre artisan qui photographiait « n’importe quoi ». « Le pire des pires », s’amuse encore Lindbergh.
Mais ce qui n’aurait pu être qu’un banal accident de parcours se transforme, au bout de deux ans, en vocation. Auprès de son nouveau patron, Peter Lindbergh découvre un nouvel « instrument d’expression ». Il comprend surtout que l’élève peut facilement dépasser le « maître », et qu’il n’aura pas à se défaire d’une ombre trop encombrante… « Les jeunes veulent devenir assistant d’un grand photographe… Mais ils sortent de son atelier intimidés pendant dix ans ! » Pas lui.
Photographe à 29 ans, il signe à 34 une série de mode pour Stern qui le place sur l’orbite du succès : deux calendriers Pirelli, vingt-cinq ans de fidélité au Vogue italien, plusieurs covers du navire américain et quelques « aventures » avec le Harper’s Bazaar dont une, récente, qui a fait écrire à la toute-puissante Anna Wintour, papesse du Vogue américain, dans son éditorial de juillet 2010 : « Nous sommes si heureux de le voir revenir. » Plutôt élégant… 

Les images, avant la mode

Lindbergh, lui aussi, est heureux : de commenter d’abord le scénario du Vogue des retrouvailles pour lequel il a shooté Ewan McGregor façon garden-party des années 1950 ; de faire ensuite défiler sur l’écran de son Mac la superproduction qui a réuni cet été Cate Blanchett, Zidane ou Jean Reno pour la manufacture IWC ; d’évoquer enfin la fidélité qui l’unit à ses muses Milla Jovovich et Isabelle Huppert.
Mais il est encore plus heureux d’aligner sur la table de son salon la copie des images qu’il expose au C/O Berlin, parmi lesquelles une ancienne série réalisée dans les années 1990 à New York avec de simples passants pour figurants [voir L’œil n° 629]. Car ce qui l’excite davantage, avant même de signer les couvertures des magazines de mode, c’est d’exposer sa vision de la femme dans les musées et les galeries, depuis ce premier accrochage personnel chez Hans Meyer à Düsseldorf en 1991 qui l’étonne encore. Il faut le voir pianoter son nom sur artprice, et comparer sa cote à celle de ses petits camarades… Car s’il est l’un des plus grands photographes de mode actuels, il est aussi l’un des plus chers. Pour la qualité de ses images, loin, cette fois, des effets de mode.

Biographie

Novembre 1944 Naissance à Lissa, en Allemagne.

1973 Devient photographe indépendant.

1978 Reportage de mode pour Stern. S’installe à Paris.

1997 Désigné meilleur photographe de mode international.

2010 Partage sa vie entre New York, Paris et Arles.

« Peter Lindbergh. On Street. Photographies et films, 1980-2010 »

C/O Berlin (Allemagne), www.co-berlin.info, jusqu’au 9 janvier 2011.

Cet article a été publié dans L'ŒIL n°630 du 1 décembre 2010, avec le titre suivant : Peter Lindbergh - Pierre le « Grand »

Tous les articles dans Actualités

Le Journal des Arts.fr

Inscription newsletter

Recevez quotidiennement l'essentiel de l'actualité de l'art et de son marché.

En kiosque